Médecins, Moyen Âge


AETIUS D'AMIDE (502-575)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 210 mots

Né en Mésopotamie, Aetius étudie la médecine à Alexandrie avant de s'installer à Byzance où règne Justinien qui le fait comte de la cour impériale. Son traité de médecine en seize livres, le Tetrabiblos, est une vaste compilation, précieuse par les citations des auteurs grecs, qu'il commente en ajoutant à ses propres observations cliniques de nombreuses considérations magiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aetius-d-amide/#i_0

ALEXANDRE DE TRALLES (525-605)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 464 mots

Né près d'Éphèse, Alexandre de Tralles est le plus grand médecin byzantin du vie siècle. Il étudia en Grèce et à Alexandrie puis, en qualité de médecin en chef des armées de l'empereur Justinien Ier, il parcourut le pourtour du Bassin méditerranéen, au cours des campagnes de ce prince. Il s'établit ensuite à Byzance (où son frèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-de-tralles/#i_0

ARNAUD DE VILLENEUVE (1235-1311)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 341 mots

Le plus célèbre des médecins de l'école de Montpellier, au xiiie siècle. Né en Espagne, d'où son surnom de « Catalan », il étudia à Paris, à Montpellier et à Salerne, puis se fixa à Montpellier d'où il fit de fréquents voyages en Italie, en France et en Espagne pour remplir des missions tant diplomatiques qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaud-de-villeneuve/#i_0

AVENZOAR (1090 env.-1160)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 495 mots

Fils et petit-fils de médecins arabes d'Andalousie, Avenzoar étudia d'abord la théologie avant de se tourner vers la médecine, et son renom lui valut d'être nommé vizir du sultan ‘Abd al-Mu'min ; il résida alors dans le Maghreb. Puis il revint à Séville et son enseignement est connu non seulement par les éloges qu'en fit le plus célèbre de ses élèves, Averroès, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avenzoar/#i_0

AVERROÈS, arabe IBN RUSHD (1126-1198)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 3 292 mots

Dans le chapitre « Médecin et juriste »  : […] Abū l-Walīd Muḥammad ibn Aḥmad ibn Muḥammad ibn Rušd (dont le nom devint, pour l'Occident, Averroès, quand ses œuvres furent traduites en latin) naquit à Cordoue en l'an 520 de l'hégire, 1126 de l'ère chrétienne. Cordoue était le lieu d'une activité intellectuelle brillante ; la famille d'Averroès comptait des juristes célèbres (notamment son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/averroes/1-medecin-et-juriste/

CONSTANTIN L'AFRICAIN (1015-1087)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 690 mots

Lorsqu'il arriva à Salerne en 1076, Constantin était auréolé d'une légende facilement greffée sur une vie d'aventures : né à Carthage, il serait allé jusqu'aux Indes, mais séjourna réellement en Syrie, en Égypte, en Éthiopie et à Bagdad, apprenant le grec, l'hébreu, l'arabe, le latin, le syriaque, le persan, étudiant la grammaire, la géométrie, l'arithmétique, la musique, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-l-africain/#i_0

GUY DE CHAULIAC (1300-1368)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 569 mots
  •  • 1 média

Né dans le diocèse de Mende, cet humble paysan fut remarqué par l'Église qui le fit étudier. Devenu clerc de la cathédrale de Mende, Guy de Chauliac alla suivre à Montpellier les cours de l'école de médecine (la chirurgie n'était pas encore enseignée) et il y obtint les grades de maître en médecine de cette ville. Il séjourna ensuite à l'université de Bolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-chauliac/#i_0

ISRAELI ISAAC BEN SALOMON (850 env.-950)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 1 036 mots

Contemporain du grand penseur et homme politique juif Saadia Gaon (892-942) et éclipsé par sa gloire, Isaac Israeli (en arabe : Isḥāq ben Sulaymān al-Isrā‘īlī) n'en a pas moins exercé une influence remarquable et durable aussi bien à l'intérieur de la communauté juive qu'au sein de l'islam et du christianisme. Ses traités de médecine sont cités avec respect et admiration et ont fait autorité jusqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-ben-salomon-israeli/#i_0

RHAZÈS, arabe ABŪ BAKR MUḤAMMAD IBN ZAKARĪYĀ AL-RĀZĪ (865 env.-env. 925)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 383 mots

Médecin, alchimiste et philosophe persan, né vers 865 à Ray, près de Téhéran, mort vers 925 à Ray.Selon certaines sources, Rhazès (en arabe Abū Bakr Muḥammad ibn Zakar̄iyyā’ al-r̄az̄i), serait déjà alchimiste lorsqu'il acquiert ses connaissances médicales. Après avoir été médecin en chef dans un hôpital de Ray, il occupe un poste similaire à Bagdad pendant quelque temps. Comme de nombreux savants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhazes-arabe-abu-bakr-muhammad-ibn-zakariya-al-razi/#i_0