Cinéma scandinave


AU LOIN S'EN VONT LES NUAGES (A. Kaurismäki)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 022 mots

Couple de quadragénaires moyens, Ilona (Kati Outinen) et Lauri (Kari Väänänen) se retrouvent tous deux au chômage, du jour au lendemain. Lentement, malgré la tendresse qui les lie, le désespoir gagne et menace leurs relations. Un événement inattendu et presque miraculeux inversera le cours de leur existence et leur permettra d'ouvrir, avec l'aide d'une poignée de camarades eux aussi à la rue, un r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/au-loin-s-en-vont-les-nuages/#i_0

BREAKING THE WAVES, film de Lars von Trier

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 123 mots

Depuis son premier long-métrage, Element of Crime (Forbrydelsens element, 1984), suivi d'Epidemic (1987) et d'Europa (1991), trois films partiellement ou totalement en noir et blanc, le réalisateur danois Lars von Trier, né en 1956, s'était fait remarquer pour son goût « m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breaking-the-waves/#i_0

DOGMA 95

  • Écrit par 
  • Vincent PINEL
  •  • 1 170 mots

1995 : le cinéma fête ses cent ans. C'est à cette date que quatre jeunes cinéastes danois, Lars von Trier, Kristian Levring, Thomas Vinterberg et Søren Kragh-Jacobsen choisissent de fonder à Copenhague Dogma 95. Ce collectif repose sur un commun rejet « d'une “certaine tendance” du cinéma d'aujourd'hui : superficielle, illusionniste, décadente, indivi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dogma-95/#i_0

LE HAVRE et L'AUTRE CÔTÉ DE L'ESPOIR (A. Kaurismäki)

  • Écrit par 
  • Nicole GABRIEL
  •  • 1 030 mots
  •  • 1 média

Aki Kaurismäki aborde la thématique de l’immigration avec deux longs-métrages humanistes et singuliers. Réalisé en France, Le Havre (2011) a été sélectionné au festival de Cannes et récompensé par le prix Louis-Delluc. LAutre Côté de l’espoir ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-havre-l-autre-cote-de-l-espoir/#i_0

LES FRAISES SAUVAGES, film de Ingmar Bergman

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 1 064 mots

À trente-neuf ans, Ingmar Bergman passe pour un véritable bourreau de travail, écrivant ou réalisant près de deux films par an. Sa première réalisation, Crise (Kris), en 1946, est un hommage, déjà très personnel, au réalisme poétique, mais le jeune homme dévoré d'ambition, au talent précoce, doit attendre son se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fraises-sauvages/#i_0

L'HOMME À LA CAMÉRA, film de Dziga Vertov

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 943 mots

Si le jeune Denis Kaufman (1895-1954) se choisit un pseudonyme à la résonance futuriste, c'est qu'il entend ne pas ressembler aux « cinéastes, troupeau de chiffonniers qui fourguent assez bien leurs vieilleries ». Épris de modernité, intimement convaincu par l'utopie communiste, il assigne au cinéma un rôle tout autre que de se substituer, fût-ce avec talent, au théâtre bourgeois. De ses premiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-a-la-camera/#i_0

ORDET, film de Carl Theodor Dreyer

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 1 030 mots

Avec Benjamin Christenssen à l'époque du muet et Lars von Trier récemment, Carl Theodor Dreyer (1889-1968) est la seule gloire cinématographique du Danemark. Pourtant, lorsqu'en 1954 il entreprend d'adapter la pièce de Kaj Munk, Le Verbe ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordet-carl-theodor-dreyer/#i_0

SCANDINAVE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 760 mots
  •  • 2 médias

Quelques pionniers diffusent très tôt le cinéma en Scandinavie. Parmi eux, le Danois Peter Elfelt, auteur d'une série de reportages commencée en 1897. Les bases d'une industrie sont posées dès 1906 avec la fondation par Ole Olsen des studios de la Nordisk, à Copenhague, puis avec la Svenska Bio de Charles Magnusson (1909), encouragé en Suède par le succès de sa production […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-scandinave/#i_0


Affichage 

Le Silence, I. Bergman

 Le Silence , I. Bergman

photographie

Une ville étrangère en proie à la guerre civile, un hôtel labyrinthique où sont claquemurés un petit garçon, Johan, avec Anna, sa mère, et Ester, sa tante. Bergman renoue à sa manière avec le théâtre de chambre de Strindberg, où le huis clos conduit à une forte participation... 

Crédits : Album/ AKG-images

Afficher

Tourments, A. Sjöberg

Tourments, A. Sjöberg

photographie

La Suédoise Mai Zetterling dans Tourments (Hets), d'Alf Sjöberg, sur un scénario d'Ingmar Bergman (1944). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

 Le Silence , I. Bergman

Le Silence, I. Bergman
Crédits : Album/ AKG-images

photographie

Tourments, A. Sjöberg

Tourments, A. Sjöberg
Crédits : Hulton Getty

photographie