Cinéma chinois


CHINOIS CINÉMA

  • Écrit par 
  • Régis BERGERON, 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 369 mots
  •  • 1 média

Nourri aux sources étrangères, héritier d’un art né hors des frontières où lui-même s’épanouit, le cinéma chinois est à l’image de la société chinoise elle-même. Celle-ci, alternativement, s’ouvre sur l’extérieur ou se replie sur elle-même. Le cinéma, incontestablement, subit, au cours de son histoire, diverses influences étrangères souvent difficiles à déceler avec netteté, bien qu’à certaines ép […] Lire la suite

ÉPOUSES ET CONCUBINES, film de Yimou Zhang

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 974 mots

Fils d'un officier du Kuomintang, Zhang partait avec un lourd handicap dans la Chine communiste ; « rééduqué » à la campagne durant la révolution culturelle, il n'entre qu'à vingt-sept ans à l'école de cinéma de Pékin, après avoir appris la photo en autodidacte. Lorsqu'il obtient son diplôme, en 1982, c'est l'heure de la « cinquième génération », la nouvelle v […] Lire la suite

PLATFORM (Jia Zhang-ke)

  • Écrit par 
  • Olivier de BRUYN
  •  • 978 mots

Le premier film de Jia Zhang-ke (Xiao Wu, artisan pickpocket), réalisé en 1997 et sorti en France à la fin de l'année 1999, avait contribué à révéler une nouvelle vague de metteurs en scène chinois, soucieux d'enregistrer la réalité contemporaine de leur pays en adoptant des partis pris formels aux antipodes de l'esthétique parfois grandiloquente des cinéastes de la « cinquième […] Lire la suite

STILL LIFE (Jia Zhangke)

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 1 209 mots

Still Life, couronné en 2006 d'un lion d'or au festival de Venise, a été tourné en alternance avec un documentaire sur le peintre Liu Xiaodong. Invité par ce dernier à se rendre sur le site du barrage des Trois Gorges où il a le projet de peindre une toile, Jia Zhangke, sans scénario écrit mais avec seulement quelques idées de scènes, […] Lire la suite