Michel BERVEILLER

maître de conférences à la faculté des lettres et sciences humaines d'Amiens

ALEGRÍA CIRO (1909-1967)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 420 mots

Grand propriétaire terrien dans les Andes péruviennes, Ciro Alegría a bien connu, dès sa prime enfance, les milieux indigènes et paysans qu'il devait présenter plus tard dans son œuvre. Entre-temps, ses activités subversives en faveur de la réforme universitaire et du parti révolutionnaire de l'A.P.R.A. lui valent deux ans de prison, puis, quand il a à peine vingt-cinq ans, une interdiction de séj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciro-alegria/#i_0

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU, 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 16 166 mots

Un panorama des lettres hispano-américaines peut-il être autre chose qu'une juxtaposition de vues sur les littératures propres à chacune des nations qui forment l'Amérique hispanique ? On pourrait d'abord en douter. Pourtant, quelles que soient les différences dues à la diversité des climats, des sources et des modes de peuplement, à l'inégalité de l'évolution économique et sociale, ce sont, du po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-litterature-hispano-americaine/#i_0

DON JUAN

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 5 652 mots

Depuis qu'il a surgi, aux environs de 1630, le thème de don Juan s'est révélé l'un des plus stimulants dans la création littéraire et, accessoirement, dans l'art musical ; enfin dans l'ordre de la recherche historique, sociologique et psycho-critique. À cet égard, il a même surpassé celui de Faust, avec leque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-juan/#i_0

MISTRAL GABRIELA (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 1 599 mots

Quand l'Académie royale de Suède, en 1945, décerna le prix Nobel de littérature à la Chilienne Gabriela Mistral, elle n'entendait pas seulement honorer – pour la première fois – la littérature sud-américaine ; elle avait expressément choisi de couronner l'œuvre d'une authentique poétesse, au tempérament puissant et chaleureux. La production en prose de Gabriela Mistral reste, en effet, dispersée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriela-mistral/#i_0

MODERNISMO

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 1 818 mots

Si, depuis deux siècles au moins, rien n'est plus commun en littérature que l'aspiration à la modernité, il n'en est pas moins vrai que le mot modernismo (modernisme) évoque très particulièrement, depuis 1890 environ, un ensemble d'écrivains de langue espagnole qui ont choisi cette appellation pour manifester leur commune tendance à un renouvellement des thèmes et des formes.Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernismo/#i_0

MORATÍN LEANDRO FERNÁNDEZ DE (1760-1828)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 571 mots

Poète des toros, auteur de quelques comédies et réformateur du théâtre de son pays, Nicolas Moratín (1737-1780) laissera moins de souvenir dans la littérature espagnole que son fils Leandro qu'on appelle souvent Moratín le Jeune pour le distinguer de son père. Leandro fait d'abord un modeste apprentissage de bijoutier auprès du joaillier de la reine Isabelle ; il exerce ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leandro-fernandez-de-moratin/#i_0

PALMA RICARDO (1833-1919)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 1 131 mots

Le Pérou indépendant n'avait pas dix ans d'âge lorsque Ricardo Palma naquit à Lima, dans une famille d'artisans. Loin de renier la modestie de ses origines, il se flattait volontiers de n'être « ni aristocrate, ni colonel, ni docteur », circonstance assez exceptionnelle, en effet, parmi les notables de son pays et de sa gén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricardo-palma/#i_0

VALERA JUAN (1824-1905)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 370 mots

Né en Andalousie, ce fils de famille aristocratique, Juan Valera y Alcalá Galiano, commença par la Carrière en accompagnant à Naples le célèbre duc de Rivas, diplomate écrivain. Les obligations de sa profession le transportent en maintes capitales d'Europe, et même vers celles d'Amérique : Rio de Janeiro et Washington ; enfin à Vienne où il fut ambassadeur de 1893 à 1895. À cette dernière date, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-valera/#i_0