Chantal CHEN-ANDRO

maître de conférences honoraire

CI [TS'EU], genre littéraire chinois

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 1 032 mots

Le ci, texte à chanter, qui a fleuri sous la dynastie des Song (960-1279), se distingue du shi, poème régulier, non seulement par une prosodie différente (vers anisométriques, exploitation maximale des oppositions tonales) ou par son adaptation à des canevas musicaux (chaque poème est composé sur un air donné par avance), mais aussi par une écriture différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ci-ts-eu-genre-litteraire-chinois/#i_0

LI QINGZHAO [LI TS'ING-TCHAO] ou LI YI'AN [LI YI-NGAN] (1081-apr. 1151)

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 417 mots

Li Qingzhao, appelée aussi Li Yi'an, est originaire de Jinan au Shandong. En 1101, elle épouse Zhao Mingcheng, étudiant au Collège impérial. Tous deux appartiennent à d'illustres familles de fonctionnaires-lettrés et ont une passion commune : la collection d'objets rares. En 1103, Mingcheng obtient sa première charge dans l'administration. Après la disgrâce polit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-qingzhao-li-ts-ing-tchao-ou-li-yi-an-li-yi-ngan-1081-apr-1151/#i_0

LIU YONG [LIEOU YONG] (XIe s.)

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 315 mots

Liu Yong, appelé aussi Liu Qiqing, est originaire de Chong'an dans la province du Fujian. Il est difficile de connaître avec précision les dates de naissance et de mort de ce poète. On sait seulement qu'il obtient le titre de docteur accompli (jinshi) en 1034 et qu'après ce succès il occupe un petit poste dans l'administration. Mais, plus qu'une brillante carrière, c'est sa vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liu-yong-lieou-yong/#i_0

LI YU (937-978)

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 387 mots

Li Yu (ou Li Chongguang), sixième enfant de l'empereur Li Jing de la dynastie des Tang du Sud, compte parmi les poètes les plus célèbres de la Chine. Lorsqu'il monte sur le trône, le pouvoir légitime est déjà entre les mains de la dynastie des Song. Pour flatter son puissant voisin, il déploie une politique conciliatrice et envo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-yu/#i_0

LU YOU [LOU YEOU] (1125-1210)

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 307 mots

Lu You, appelé aussi Lu Wuguan, est originaire de Shanyin, dans la province du Zhejiang. Il appartient à une de ces grandes familles de tradition littéraire et politique qui, de tout temps, ont fourni les hauts dignitaires de l'Empire. L'Histoire des Song nous donne sa biographie au chapitre cccvc. Nous y apprenons qu'après avoir échoué aux examens par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lu-you-lou-yeou/#i_0

MO YAN (1955- )

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 1 036 mots

L'écrivain Mo Yan (de son vrai nom Guan Moye) est né le 17 février 1955 dans une famille paysanne du Shandong, au nord-est de la Chine. Son enfance a été marquée par la souffrance. Il connaîtra en effet la faim et le froid, les corrections familiales, ainsi que l'humiliation politique à l'époque de la révolution culturelle, et il se verra empêché de poursuiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mo-yan/#i_0

NALAN XINGDE [NA-LAN SING-TÖ] (1655-1685)

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 161 mots

Nalan Xingde, appelé aussi Nalan Rongruo, vient du clan de Nara, appartenant à l'aristocratie mandchoue. Élevé dans la culture chinoise, il obtient le titre de docteur à l'âge de vingt et un ans. Après avoir servi dans la garde impériale, il est emporté à trente ans par la maladie. Célèbre par ses ci, poèmes à chanter, il nous a laissé deux recueils poétiques dont le plus connu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nalan-xingde-na-lan-sing-to/#i_0

ZHOU BANGYAN [TCHEOU PANG-YEN] (1057-1121)

  • Écrit par 
  • Chantal CHEN-ANDRO
  •  • 322 mots

Originaire de Qiantang dans la province du Zhejiang, Zhou Bangyan a pour nom social Meicheng. Très tôt ses talents littéraires lui valent une charge officielle. Il occupe successivement divers postes administratifs. En 1105, l'empereur Huizong lui confie la direction du Bureau de la musique (Da sheng fu). La fonction de cet organisme est de retrouver les airs anciens tombés dans l'oubli et de rece […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhou-bangyan-tcheou-pang-yen/#i_0