Tadjikistan

Tadjikistan : carte de situation

carte de situation

Tadjikistan : carte générale

carte générale

Tadjikistan : carte administrative

carte administrative

Tadjikistan : carte physique

carte physique

drapeau national

Data Pays

Toutes les données

Nom officiel
République du Tadjikistan (TJ)
Forme de gouvernement
république avec deux chambres législatives (Assemblée nationale [34 1], Chambre des représentants [63])
Chef de l'État
Emomali Rakhmon (depuis le 16 novembre 1994, sous le nom d'Emomali Charipovitch Rakhmonov jusqu'en 2007)
Chef du gouvernement
Qohir Rasoulzoda (depuis le 23 novembre 2013)
Capitale
Douchanbé
Superficie (km2)
142 600
Langue officielle
tadjik
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
somoni (TJS)
Population
9 026 000 (estim. 2018)
Densité (hab./km2)
63,3 (estim 2018)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 26,4 % (2016)
population rurale : 73,6 % (2016)
Projection de population 2030
11 080 000
Taux de natalité
28,84 ‰ (2016)
Taux de mortalité
5,16 ‰ (2016)
Indice de fécondité
3,36 (2016)
Espérance de vie à la naissance
femmes : 75,7 ans (2016)
hommes : 71,9 ans (2016)
IDH
0,650 (2017)
R.N.B. par habitant (USD)
990 (2017)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

22 mai 2016 • TadjikistanRéférendum constitutionnel.

élu à la tête de l’État et l’interdiction des partis confessionnels – le Parti de la renaissance islamique, principal parti d’opposition, a été classé comme « organisation terroriste » en septembre 2015. Le président Emomali Rakhmon est au pouvoir depuis 1992. Au terme de son mandat, en 2020, son fils Rustam Emomali sera âgé de trente-trois ans.  [...] Lire la suite

6 novembre 2013 • TadjikistanRéélection du président Emomali Rakhmon.

Le président Emomali Rakhmon, au pouvoir depuis 1992, candidat du Parti démocratique du peuple, est réélu, avec 83,6 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 86,6 p. 100. Présentée par le Parti de la renaissance islamique, Oynihol Bobonazarova, militante des droits de l'homme et principale opposante au chef de l'État, n'avait pas réuni le nombre de signatures nécessaire à sa candidature.  [...] Lire la suite

18-30 novembre 1997 • Tadjikistan - FranceMort d'un otage français au Tadjikistan.

Le 18, le Français Franck Janier-Dubry et sa compagne Karine Mane, tous deux membres d'associations humanitaires, sont enlevés près de Douchanbé. Des Tadjiks et des étrangers sont régulièrement enlevés dans le pays par des chefs de guerre ou des bandes armées incontrôlées. Le 30, Karine Mane [...] Lire la suite

27 juin 1997 • TadjikistanNouvel accord de paix entre le gouvernement et l'opposition islamiste.

Le gouvernement du président Emomali Rakhmonov et l'opposition islamiste armée dirigée par Saïd Abdallah Nouri signent un accord de paix à Moscou. Négocié principalement sous l'égide des Nations unies, de la Russie et de l'Iran, cet accord prévoit l'octroi d'un tiers des postes gouvernementaux [...] Lire la suite

11-23 décembre 1996 • TadjikistanAccord de paix entre le gouvernement et l'opposition islamiste.

Le 11, le président néo-communiste Emomali Rakhmonov, soutenu par Moscou, et le chef de l'opposition islamiste, Abdallah Nouri, signent, dans le nord de l'Afghanistan, un accord de cessez-le-feu, sous l'égide de l'O.N.U. et du président afghan renversé Burhanuddin Rabbani.Le 23, les deux hommes signent, à Moscou, un accord de paix qui prévoit l'installation d'une commission nationale de réconcilia [...] Lire la suite

6 novembre 1994 • TadjikistanÉlection d'Emomali Rakhmonov à la présidence.

avait refusé d'en surveiller le bon déroulement en raison de son caractère à l'évidence non démocratique. Le président Rakhmonov, du clan des Koulabis, était opposé à Abdelmalik Abdoulladjanov, ambassadeur à Moscou et représentant de la région du Khodjent, au nord du pays, qui avait eu un moment les faveurs de la Russie avant que Moscou ne se rallie finalement au pouvoir établi.  [...] Lire la suite

19-26 août 1994 • TadjikistanPression de Moscou sur Douchanbé.

Le 19, l'attaque d'un poste frontière par quelques centaines de rebelles appartenant à l'opposition « islamo-démocrate » réfugiée en Afghanistan cause la mort de sept soldats russes. Des incidents identiques s'étaient produits au même endroit en juillet 1993. Moscou soutient le régime [...] Lire la suite

13-31 juillet 1993 • TadjikistanAide de Moscou dans la lutte contre les rebelles tadjiks réfugiés en Afghanistan.

Le 13, une incursion de rebelles tadjiks à partir de l'Afghanistan provoque la mort de vingt-quatre gardes-frontières russes et d'environ deux cents habitants du village attaqué. En décembre 1992, après la reprise du pouvoir par les néo-communistes au terme de six mois de guerre civile, quelque [...] Lire la suite

4 janvier 1993 • Communauté des États indépendantsÉbauche d'un regroupement régional entre cinq républiques d'Asie centrale.

À l'initiative du président ouzbek Islam Karimov, les chefs d'État de quatre républiques d'Asie centrale de l'ex-U.R.S.S. – Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan – auxquels se joint Noursoultan Nazarbaïev, président du Kazakhstan, se réunissent à Tachkent, capitale ouzbèke [...] Lire la suite