BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MALTHUS THOMAS ROBERT (1766-1834)

Économiste et démographe, Thomas Robert Malthus est surtout connu pour la théorie qui porte aujourd'hui son nom, le malthusianisme. 

Malthus naît le 14 ou le 17 février 1766 à Rookery, près de Dorking (Surrey), dans une famille aisée. Son père, ami du philosophe David Hume, est profondément influencé par Jean-Jacques Rousseau, dont l'Émile (1762) pourrait être à l'origine des idées libérales qu'il nourrit sur l'éducation de son fils. Le jeune Thomas Malthus est en effet pour l'essentiel confié à un précepteur jusqu'à ce qu'il soit admis au Jesus College de Cambridge, en 1784. Il étudie alors une grande variété de matières et reçoit des prix en latin et en grec, avant d'obtenir son diplôme en 1788. Après avoir passé une maîtrise en 1791, il est élu fellow du Jesus College en 1793 et entre dans les ordres en 1797. 

Dans le pamphlet The Crisis, rédigé en 1796 mais non publié, il défend les Poor Laws, projets de loi recommandant la création d'hospices pour les plus démunis. Cette position contredit quelque peu celle qu'il prônera deux ans plus tard sur la pauvreté et la démographie. En 1798, Malthus publie en effet anonymement la première édition de An Essay on the Principle of Population as It Affects the Future Improvement of Society, with Remarks on the Speculations of Mr. Godwin, M. Condorcet, and Other Writers (Essai sur le principe de population en tant qu'il influe sur le progrès futur de la société, avec des remarques sur les théories de M. Godwin, de M. Condorcet et d'autres auteurs), ouvrage qui obtient un succès retentissant. L'auteur y explique brièvement et simplement que l'espoir humain d'un bonheur social infini est vain, car la croissance démographique dépassera toujours la hausse de la production. La population est donc vouée à être accablée par la famine, la guerre et les maladies si rien ne ralentit sa reproduction. Malthus ne prévoit cependant pas la révolution agricole, grâce à laquelle la production alimentaire dépassera les besoins et permettra à un plus g […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Donald Gunn MACRAE, Universalis, « MALTHUS THOMAS ROBERT - (1766-1834)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-robert-malthus/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MALTHUS THOMAS ROBERT (1766-1834) » est également traité dans :

ESSAI SUR LE PRINCIPE DE POPULATION, livre de Thomas Robert Malthus

Écrit par :  Éric LETONTURIER

Ouvrage le plus connu de Malthus (1766-1834), mais déjà en germe dans un pamphlet intitulé The Crisis (1796), l'Essai sur le principe de population (An Essay on the Principle of Population) est en réalité le titre commun à deux ouvrages bien différents qu'on ne saurait assimiler à des versions successives ; entre l'éditi… Lire la suite
ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Sous-alimentation et malnutrition dans le monde

Écrit par :  Laurence ROUDART

Dans le chapitre "La surpopulation"  : …  *Dans sa quête des voies pour parvenir au meilleur bien-être possible de la société, le pasteur anglais Thomas Robert Malthus (1766-1834) a réfléchi sur les relations entre population et subsistance. Dans son Essai sur le principe de population (première édition en 1798, puis cinq éditions revues et augmentées, la dernière datant de 1826),… Lire la suite
DÉBOUCHÉS, économie

Écrit par :  Alain-Pierre RODET

… *L'économiste français Jean-Baptiste Say (1767-1832) a élaboré une théorie dont la pièce centrale est constituée par la fameuse loi des débouchés. Le principe de cette loi peut être ainsi résumé : c'est le producteur qui crée une demande par ses produits. Un produit créé offre dès cet instant un débouché à d'autres biens pour tout le montant de sa… Lire la suite
DÉMOGRAPHIE

Écrit par :  Hervé LE BRAS

Dans le chapitre "Fécondité"  : …  un couple dépend donc de l'âge de la femme à son mariage. C'est d'ailleurs la doctrine énoncée par *Malthus : pour diminuer la croissance démographique, donc la pression sur les subsistances, il faut se marier tard (et ne pas avoir d'enfants hors mariage évidemment). À cette fin, Malthus recommande la pratique de la « contrainte morale », c'est-à-… Lire la suite
ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

Écrit par :  Jérôme de BOYER

Dans le chapitre "Valeur, répartition et croissance"  : …   De la richesse commerciale ; 1819, Nouveaux Principes d'économie politique) ou *Robert Malthus (1820, Principes d'économie politique), au contraire, une mauvaise répartition du revenu ou une mauvaise gestion de la dépense publique et de l'impôt, trop favorables à l'épargne, peuvent se traduire par un déficit global de… Lire la suite
ENVIRONNEMENT - Catastrophisme environnemental

Écrit par :  Valérie CHANSIGAUD

…  sur la relation de l'homme à son environnement et sa dépendance vis-à-vis de celui-ci est l'*Essai sur le principe de population de l'économiste britannique Thomas Robert Malthus (1766-1834), qui paraît pour la première fois en 1798 et que l'auteur va reprendre six fois jusqu'en 1826. Le succès est immense et l'ouvrage suscite de très… Lire la suite
ÉVOLUTION

Écrit par :  Armand de RICQLÈSStéphane SCHMITT

Dans le chapitre "Darwin et la sélection naturelle "  : …  de faits, Darwin ajoute l'idée d'un mécanisme, qui lui a été inspirée par les conceptions de *Malthus à propos de l'homme et par la sélection artificielle des races animales domestiques. Selon lui, les êtres vivants, compte tenu de la limitation des ressources dont ils disposent, sont perpétuellement engagés dans une concurrence, une « lutte… Lire la suite
LIBÉRALISME

Écrit par :  Francis BALLE

Dans le chapitre "Le libéralisme économique"  : …  du même coup de frapper d'inauthenticité le libéralisme dont se réclamaient Malthus et Ricardo. *Sans nul doute, Malthus et Ricardo sont bien libéraux si l'on tient pour décisive la préférence affirmée pour la liberté économique et la condamnation simultanée de l'intervention de l'État. Mais l'un et l'autre, en vérité, chacun à sa façon, s'… Lire la suite
MALTHUSIANISME ET NÉO-MALTHUSIANISME

Écrit par :  Jean-François FAURE-SOULET

Le malthusianisme est la doctrine de Thomas *Robert Malthus (1766-1834), pasteur et économiste anglais du début du xixe siècle. Cet auteur pensait avoir mis en lumière « la tendance constante qui se manifeste dans tous les êtres vivants à accroître leur espèce plus que ne le… Lire la suite
POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

Écrit par :  Robert BARBAULTJean-Dominique LEBRETON

Dans le chapitre "Historique"  : …  de population. Mais les fondements modernes de la dynamique des populations datent clairement de *Thomas Robert Malthus. En 1798, avec son célèbre énoncé « Population, when unchecked, increases in a geometrical ratio », il fonde le double paradigme de la croissance exponentielle et de son impossibilité à long terme, qui sous-tend encore… Lire la suite
RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA

Écrit par :  Jean GADREY

Dans le chapitre "La richesse chez les classiques"  : …   ? (1999), a contribué à une redécouverte de la conception « économiste » de la richesse chez* Thomas Robert Malthus (1766-1834). Elle y montre comment ce dernier, dans ses Principes d'économie politique (1820) s'en prend à ceux qui voudraient fonder la richesse sur un critère d'utilité ou d'agrément (on dirait aujourd'hui de bien-… Lire la suite

Afficher la liste complète (11 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média