BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

BROCA PAUL (1824-1880)

Créateur de la chirurgie moderne du cerveau et fondateur de l'anthropologie, né à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde). Paul Broca étudie la médecine à Paris en 1841, soutient sa thèse de doctorat en 1849. Agrégé en 1853, il est alors chirurgien des hôpitaux et obtient, en 1867, la chaire de pathologie externe à la faculté de médecine de Paris. Il sera vice-président du Conseil général des hôpitaux, président de la Société de chirurgie, membre de l'Académie de médecine... Mais les activités de Broca dépassent largement le cadre de l'enseignant et du chirurgien.

Il se passionne pour la microscopie pathologique et, de 1848 à 1853, publie de nombreux articles sur la pathologie des cartilages articulaires, le rachitisme (il décrit le tissu chondroïde et l'origine du tissu spongoïde), le rhumatisme chronique ; il remporte le prix Portal pour son Anatomie pathologique du cancer (1856). Il publie encore un Traité des anévrismes et de leur traitement (1856), un Traité des tumeurs (2 vol., 1866-1869)...

En 1847, il fait partie de la commission chargée d'examiner les ossements trouvés lors des fouilles de l'ancienne église des Cordeliers, et il se passionne, dès lors, pour la craniologie. Des années durant, à l'aide d'instruments qu'il a inventés, il mesure des crânes et en tire des enseignements nouveaux. Soutenant que l'on peut deviner les localisations cérébrales et la forme du cerveau d'après le crâne, il publie, en 1861, un important mémoire sur la forme et le volume du cerveau ; peu après, il s'efforce de préciser, à l'autopsie d'un malade présentant des troubles de la parole et une hémiplégie droite très ancienne, le substrat anatomique du syndrome qu'il individualise sous le nom d'aphémie (a-phémi, je parle) ; il constate l'existence d'une lésion sur l'hémisphère gauche, dans la partie inférieure de la frontale ascendante et, de ce fait, localise le centre phonatoire au pied de la troisième circonvolution frontale gauche (appelée depuis lors circonvolution de Broca). Ses travaux ont enrichi les con […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Jacqueline BROSSOLLET, « BROCA PAUL - (1824-1880)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-broca/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« BROCA PAUL (1824-1880) » est également traité dans :

APHASIE

Écrit par :  Jean-Luc NESPOULOUS

…  1864 par le clinicien Armand Trousseau en opposition au terme aphémie retenu à la même époque par *Paul Broca et au terme alalie proposé plusieurs décennies auparavant par Jacques Lordat, l’aphasie est un trouble de la production et (ou) de la compréhension du langage oral et (ou) écrit consécutif à une lésion cérébrale le plus souvent située dans… Lire la suite
ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

Écrit par :  Jean-Paul DEMOULE

Dans le chapitre "Le peuple et la race"  : …  collaborèrent étroitement pour essayer d'asseoir une réalité nationale sur une réalité biologique. *En France, entre 1860 et 1880 environ, les savants réunis autour de Paul Broca et de la Société d'anthropologie de Paris tâchèrent, au prix d'efforts désespérés, de définir, sinon une race française, du moins deux races (grands blonds au nord, petits… Lire la suite
HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

Écrit par :  Pierre BUSERPaul LAGET

Dans le chapitre "Substrats des praxies et du langage"  : …  occipital (Ajurriaguerra et Hecaen, 1948). Dans les études sur l'aphasie, l'élan fut donné par *P. Broca (1861) lorsqu'il associa l'aphasie motrice à une lésion du pied de la circonvolution frontale F3. K. Wernicke, de son côté, relia d'autres aphasies, du type sensoriel, à des lésions du gyrus angulaire. La distinction entre aphasie motrice et… Lire la suite
LIMBIQUE SYSTÈME

Écrit par :  Pierre KARLI

… sans intérêt d'en tracer un bref historique. Le qualificatif « limbique » apparaît en 1878, lorsque *Broca décrit sous le nom de « grand lobe limbique » le bord (limbus, en latin) qui entoure de toutes parts le seuil de chacun des deux hémisphères cérébraux, c'est-à-dire la région au niveau de laquelle le tronc cérébral rejoint les… Lire la suite
LOCALISATIONS CÉRÉBRALES THÉORIE DES

Écrit par :  Georges TORRIS

… *Théorie donnant un siège anatomique aux diverses fonctions psychologiques. C'est Albert le Grand (xiiie s.) qui le premier s'efforça de répartir les fonctions mentales entre les parties du cerveau. La phrénologie de Gall et Spurzheim donna, en 1810, aux localisations cérébrales une base scientifique, malheureusement accompagnée… Lire la suite
NEUROLOGIE

Écrit par :  Raymond HOUDARTHubert MAMOJean MÉTELLUS Universalis

Dans le chapitre "Le XIXe siècle et la méthode anatomoclinique"  : …  désignant un nerf, un espace, un syndrome, un signe clinique, ou une maladie. C'est, en 1861, avec *Paul Broca (1824-1888) qu'on assiste vraiment à une tentative de confrontation anatomo-clinique grâce à « la présentation des deux célèbres observations concernant des patients privés de langage et dont l'examen post mortem avait montré l'… Lire la suite
NEUROSCIENCES COGNITIVES

Écrit par :  Michèle FABRE-THORPESimon THORPE

Dans le chapitre "L'imagerie du fonctionnement cérébral"  : …  d'attribuer une fonction donnée à une zone cérébrale spécifique. C'est ainsi que, dans les années 1860-1870, *les aires du langage de Broca et de Wernicke ont été décrites à la suite d’altérations du langage de deux patients. Le premier comprenait le langage sans pouvoir parler, le second était capable de parler librement, mais avait perdu toute… Lire la suite

Afficher la liste complète (7 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.