BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

NOUVELLE-CALÉDONIE

La Nouvelle-Calédonie est un territoire d'outre-mer français situé dans le sud-est de l'océan Pacifique, à 1 500 kilomètres des côtes australiennes, pratiquement aux antipodes de la France métropolitaine. C'est un archipel de 19 100 kilomètres carrés comportant une Grande Terre allongée sur 400 kilomètres du nord-ouest vers le sud-est (16 373 km2) et diverses îles périphériques, parfois très éloignées (Chesterfield, Huon, Surprise, Walpole), ce qui détermine une zone économique exclusive marine de 1 740 000 kilomètres carrés.

C'est l'une des terres les plus récemment découvertes par les Européens dans le Pacifique. Devenue française en 1853, elle accueille en 2007 une population d'environ 230 000 habitants d'origines très variées. Au peuplement multiséculaire mélanésien se sont adjoints divers apports venus d'Europe, d'Asie, de Polynésie, voire d'Afrique ou d'Amérique. Mais à la différence des départements français d'outre-mer, la Nouvelle-Calédonie n'est pas perçue comme une terre de métissage et de « créolité ». De par son étendue, son contexte physique, ses ressources naturelles, son histoire, ce territoire présente une personnalité particulière dans le contexte de la République française.

1.   Un cadre naturel contrasté, difficile à valoriser

En raison de sa taille, de sa configuration et surtout de la variété de son substrat, l'archipel de la Nouvelle-Calédonie offre des paysages contrastés et des possibilités de mise en valeur très inégales. L'espace arable est globalement limité.

La Grande Terre comporte pour l'essentiel des formations montagneuses : au nord-est, un arc métamorphique au relief vigoureux culminant au mont Panié (1 628 m), puis une chaîne centrale sédimentaire pénéplanée dépassant rarement 1 000 mètres, enfin des massifs tabulaires de faible altitude (600 à 800 m) s'inscrivant sur un substrat de péridotites, siège d'une activité minière depuis plus d'un siècle. Les zones planes littorales, étroites et discontinues sur la côte orientale, sont relativement larges sur la côte occidentale. Les îles Belep et l'île des Pins sont aussi des îles hautes. À l'inverse, l [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  17 pages…

 

Pour citer cet article

Jean-Pierre DOUMENGE, « NOUVELLE-CALÉDONIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-caledonie/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« NOUVELLE-CALÉDONIE » est également traité dans :

ART KANAK

Écrit par :  Emmanuel KASARHÉROU

Dans le chapitre "Entre « visages » et « reflets »"  : …  C’est au début des années 1980, à la demande du leader kanak Jean-Marie Tjibaou (1936-1989), qui s’inquiétait de savoir ce que les musées français avaient conservés de l’art ancien de son pays et s’il était montré au public, que l’ethnologue Roger Boulay a commencé ses premières recherches dans les musées. Ce travail… Lire la suite
CÉRAMIQUE LAPITA - (repères chronologiques)

Écrit par :  Hélène GUIOT

— 1000 Après leur installation en Nouvelle-Calédonie, les insulaires produisent deux types de céramique : le Lapita méridional et les poteries Podtanéan (une tradition céramique voisine de la poterie Lapita), décorées au battoir gravé ce qui donne des impressions en relief… Lire la suite
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)

Écrit par :  Pierre BRÉCHON

Dans le chapitre "Gouverner autrement ?"  : …  le temps de discuter avec les différents acteurs et protagonistes. Cette méthode connaît un vrai succès sur le dossier calédonien et sur la création du revenu minimum d'insertion (R.M.I.), beaucoup moins par la suite. La situation était explosive en Nouvelle-Calédonie. À la veille de l'élection présidentielle, des indépendantistes radicaux s'en… Lire la suite
FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales

Écrit par :  Jean SIBILLE

Dans le chapitre "Départements et territoires d'outre-mer"  : …  – Nouvelle-Calédonie. Grande Terre : nyelâyu, nêlêmwa-nixumwak, caac, yuaga, jawe, nemi, fwâi, pije, pwaamei, pwaapwâ, langue de Voh-Koné, cèmuhî, paicî, ajië, arhâ, arhö, ôrôê, neku, sîchë, tîrî, xaracuu, xârâgùrè, drubéa, numèè-kwênyii. Îles Loyauté : nengone, drehu, iaai, fangauvea… Lire la suite
LEENHARDT MAURICE (1878-1954)

Écrit par :  Jean POIRIER

Pasteur protestant avant de se consacrer à l'ethnologie de manière scientifique, Maurice Leenhardt appartenait à cette lignée de missionnaires qui pensaient que leur insertion dans la société à évangéliser passait par la connaissance en profondeur de la civilisation. Après avoir passé près d'un quart de siècle en Nouvelle-Lire la suite
LOYAUTÉ ARCHIPEL DES

Écrit par :  Joël DUSUZEAU

Archipel corallien du Pacifique situé à 100 kilomètres à l'est de la Nouvelle-Calédonie et orienté parallèlement à celle-ci. Administrativement, les îles Loyauté constituent l'une des trois provinces de la Nouvelle-Calédonie. Les 22 080 habitants de l'archipel des Loyauté (2004) sont répartis sur… Lire la suite
MASQUES

Écrit par :  Jean GUIART

Dans le chapitre "Sociétés et familles de masques"  : …  Nous avons montré que, dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, le masque n'avait pas besoin d'être porté pour revêtir une fonction sociale. Conserver dans une maison particulière, sous la garde de deux hommes délégués par chaque camp, deux masques de style et de construction différents, dont l'un représente les clans du bord… Lire la suite
MASQUES - Le masque en Océanie

Écrit par :  Christian COIFFIER

Dans le chapitre "Nouvelle-Calédonie"  : …  Les masques kanaks étaient constitués de trois parties principales : la face proprement dite avec une figure en bois sculpté fixée par des ligatures à un couvre-nuque semi-circulaire ; une coiffure constituée d'une armature de liane de salsepareille abondamment garnie de cheveux humains ; et un manteau en filet sur lequel étaient ligaturées des… Lire la suite
NOUMÉA

Écrit par :  Jean-Pierre DOUMENGE

Capitale de la Nouvelle-Calédonie, Nouméa, initialement dénommée Port-de-France, constitue aussi le chef-lieu de la province Sud et la principale agglomération du Territoire. La ville est née en 1854 de la volonté du capitaine Tardy de Montravel qui fut séduit par l'excellence de son… Lire la suite
OCÉANIE - Géologie

Écrit par :  Michel RABINOVITCH

Dans le chapitre "L'évolution de l'Océanie"  : …  ceinture mélanésienne interne. Elle comporte le géosynclinal de Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie, les Louisiades et la Papouasie - Nouvelle-Guinée. Il pourrait s'agir d'un arc volcanique actif probablement situé en bordure d'une plaque continentale en partie émergée vers l'ouest et séparée de celle-ci par un bassin où la sédimentation est… Lire la suite
OCÉANIE - Géographie physique

Écrit par :  Alain HUETZ DE LEMPSChristian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Le climat"  : …  novembre à mars, les Fidji, Vanuatu, la Nouvelle-Calédonie et la côte du Queensland australien. Dans le Pacifique central, les cyclones sont plus rares aux Hawaii et en Polynésie française : la série de cyclones qui a dévasté les îles Sous-le-Vent et les Tuamotu au début de 1983 est probablement due à une élévation anormale de la température… Lire la suite
OCÉANIE - Géographie humaine

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Fragilité économique et marginalisation géopolitique"  : …  80 p. 100 du P.N.B. des Samoa américaines, 70 p. 100 de celui de la Polynésie française, 50 p. 100 de celui de la Nouvelle-Calédonie. Mais des États « indépendants » n'échappent pas à cette dépendance : les aides, qu'elles proviennent d'organismes internationaux (F.A.O., Banque mondiale, Union européenne, Asian Development Bank) ou d'accords… Lire la suite
OCÉANIE - Préhistoire et archéologie

Écrit par :  José GARANGER

Dans le chapitre "Le Pacifique sud-occidental"  : …  nord de la Nouvelle-Guinée, et de proche en proche, jusqu'à l'extrémité sud de la Mélanésie insulaire : la Nouvelle-Calédonie. Ils rencontrèrent, en Nouvelle-Guinée, des populations installées là, comme en Australie, depuis plus de quarante mille ans. Il en fut de même dans les îles mélanésiennes proches des côtes nord et est de la Nouvelle-… Lire la suite
OCÉANIE - Histoire

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Le partage du Pacifique"  : …  dès 1842, établit son protectorat sur Tahiti en 1843, annexa la Nouvelle-Calédonie en 1853 et les Loyauté en 1866. La IIIe République mena une politique coloniale très dynamique dans le Pacifique, annexant Tahiti et les Tuamotu (1880), les Australes (1881), les Gambier (1882), Wallis-et-Futuna (1886) et enfin les îles Sous… Lire la suite
OCÉANIE - Les arts

Écrit par :  Jean GUIART

Dans le chapitre "Nouvelle-Calédonie"  : …  La Nouvelle-Calédonie apporte essentiellement un art du bas-relief, à l'exception de masques au nez remarquable et de statues en pied représentant le porteur de masques, Gomawe ou Pijopac, maître du pays sous-marin des morts et ordonnateur de la danse tournoyante et du jeu du lancer d'un fruit sauvage qui constitue l'activité essentielle de ses… Lire la suite
OUTRE-MER FRANCE D'

Écrit par :  Jean-Christophe GAY

Dans le chapitre "Des territoires éparpillés et inégalement peuplés"  : …  seulement occupées par quelques dizaines de scientifiques et de militaires. Quant aux collectivités françaises du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis et Futuna), elles sont peuplées aujourd'hui par un peu plus d'un demi-million de personnes. Ainsi, l'on peut parler d'une « loi des cinquièmes » concernant la… Lire la suite
PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre "Les grandes découvertes de la seconde moitié du XVIIIe siècle"  : …  d'un continent austral aux latitudes tempérées. Il revisita les Tonga, l'île de Pâques et, surtout, découvrit la Nouvelle-Calédonie. En comparaison, le bilan scientifique des expéditions françaises de Surville (1768-1769), de Nicolas Marion-Dufresne (1770-1773) et de Yves de Kerguelen (1771-1774) est évidemment modeste… Lire la suite
PISANI EDGARD (1918-2016)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

de deux milliards de dollars d'aides au bénéfice de soixante pays liés à l'Europe par la convention de Lomé. Nommé haut-commissaire en Nouvelle-Calédonie, au moment où l’archipel est en ébullition, il propose en janvier 1985 un statut d’indépendance-association qui n’apaise pas les tensions, avant d’être, pendant un semestre, ministre chargé de… Lire la suite
POLLUTION

Écrit par :  François RAMADE

Dans le chapitre "Rejets de matières solides d'origine industrielle"  : …  étant la source de déversements de divers effluents inorganiques toxiques. Ainsi, en Nouvelle-Calédonie, l'exploitation du nickel a déjà conduit à la dégradation de la grande barrière corallienne calédonienne par des apports telluriques de métaux toxiques à l'état dissous ou particulaire. Un vif débat s'est élevé au cours de ces dernières années,… Lire la suite
PORTS MARITIMES

Écrit par :  Geoffroy CAUDEPaul SCHERRER

Dans le chapitre "Les trafics des ports français dans leur ensemble"  : …  Hors ports autonomes, il faut souligner l'importance pour le vrac des ports de Nouvelle-Calédonie (3,7 Mt de vracs secs sur un trafic total de 5,6 Mt), l'importance pour la continuité territoriale des ports de Corse (1,83 Mt à Ajaccio et Bastia, 3,33 millions de passagers) mais… Lire la suite
TJIBAOU JEAN-MARIE (1936-1989)

Écrit par :  Jean-Pierre DOUMENGE

Né en 1936 à Tiendanite, petit village tribal de la vallée de Hienghène, Jean-Marie Tjibaou reçut une éducation catholique qui devait durablement le marquer. Il fréquenta l'école de la mission de Canala jusqu'en 1947, puis entra au petit séminaire de Païta. Il effectua son noviciat à l'île des Pins et fut ordonné prêtre en 1965 à Hienghène, mais… Lire la suite
WALLIS ET FUTUNA ÎLES

Écrit par :  Jean-Pierre DOUMENGE

Entre les îles Samoa et les îles Fidji, à 2 000 kilomètres à l'est de Nouméa, à 3 000 kilomètres à l'ouest de Papeete, Wallis et Futuna est un archipel de 274 kilomètres carrés, constitué de deux ensembles… Lire la suite

Afficher la liste complète (22 références)

  

Voir aussi

EXPLOITATIONS AGRICOLES    AIDE ÉCONOMIQUE    MOUVEMENTS AUTONOMISTES    BAGNE    CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE    DÉPORTATIONS & TRANSFÈREMENTS DE POPULATIONS    COMMUNAUTÉS FAMILIALES    F.L.N.K.S.    FRANCE droit et institutions    FRANCE histoire de 1974 à nos jours    GRANDE TERRE Nouvelle-Calédonie    IGNAME    IMMIGRATION    CANAQUES ou KANAKS    JACQUES LAFLEUR    MARÉ île    MÉLANÉSIENS    HISTOIRE DES MIGRATIONS    MINORITÉS    ÎLE DES PINS Océanie    AGRICULTURE DE PLANTATION    POLITIQUE FONCIÈRE    RELÉGATION    RÉSERVES Indiens et autres populations    SANTAL    LOUIS FRANÇOIS TARDY DE MONTRAVEL    TARO    SECTEUR TERTIAIRE    VIANDE

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.