BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

HUMOUR

Le concept d'humour, dont le champ d'application s'est considérablement élargi depuis son utilisation dans la littérature anglaise des xviie et xviiie siècles, n'a pas pour autant subi de multiples variations sémantiques ni cessé de se rattacher implicitement à son étymologie latine : humor (moisture). Il s'agit, en effet, plutôt d'une évolution concernant l'extension du domaine de définition du concept que de véritables coupures de sens intervenant dans des contextes différents.

L'« humeur », dans la physiologie médiévale, assimilée à des fluides tels que le sang, la lymphe ou la bile qui déterminaient des types de tempérament selon leur équilibre, s'est traduite, dans la littérature de la Renaissance anglaise, sous la forme d'excès dont il fallait corriger la part irrationnelle ou les méfaits immoraux (W. Temple, W. Congreve). L'humour désignait alors les conséquences d'une rupture de l'équilibre entre ces « humeurs » et constituait, aux xviie et xviiie siècles, un genre littéraire qui privilégiait le pittoresque, le grotesque, l'inattendu (L. Sterne, H. Fielding).

Distinct de l'intention de la satire et de la technique du mot d'esprit, il toucherait au comique dans une acception plus large, en renfermant à la fois les sentiments du sublime et du ridicule que lui offre cette peinture réaliste et forcée de la nature humaine à laquelle il s'attache. Ce n'est pas un hasard, d'ailleurs, si des états d'âme tels que l'humour et le spleen, d'apparence étrangers l'un à l'autre, donnent tous deux matière à des styles littéraires fort peu différenciés ; l'humour comme remède à la mélancolie apparaît dès le xvie siècle et cherche non seulement à caricaturer tel trait distinctif d'un personnage ou d'une situation, mais à masquer un rapport qu'il laisse volontairement en filigrane : celui de l'impuissance humaine face à un univers sinon hostile, du moins incompréhensible (

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

Marie-Claude LAMBOTTE, « HUMOUR  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/humour/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« HUMOUR » est également traité dans :

ALLAIS ALPHONSE (1855-1905)

Écrit par :  Antoine COMPAGNON

Ce fils d'un pharmacien de Honfleur vient à Paris tenter sa chance. Il étudie avec Charles Cros la photographie en couleurs avant de se lancer dans le journalisme. Ses premiers récits sont publiés dans le Gil Blas et Le Journal, puis ils sont recueillis en volumes, dont les plus fameux… Lire la suite
L'ANGUILLE, film de Shōhei Imamura

Écrit par :  Jacques AUMONT

Dans le chapitre "L'art de conjuguer le grave et le léger"  : …  Du réalisme à l'onirisme, la jonction est opérée toujours par l'humour, parfois par le burlesque. Fraîchement sorti de prison, le héros ne sait plus marcher autrement qu'au pas cadencé, il est comme aimanté par tout ce qui marche mécaniquement ; la bagarre finale est un morceau littéral de slapstick, avec… Lire la suite
AVRON PHILIPPE (1928-2010)

Écrit par :  Universalis

avec Claude Evrard – rencontré à l'école de Jacques Lecoq – que tous deux interprètent dans des cabarets de la Rive gauche. Ce duo plein d'humour et de poésie se produira par la suite, jusqu'en 1975, à Paris, sur plusieurs scènes d'Europe, et à la télévision. Après avoir interprété le rôle du prince Mychkine dans l'adaptation de L'IdiotLire la suite
BECKETT (S.)

Écrit par :  Jean-Pierre SARRAZAC

Réputée pessimiste, voire sinistre, l'œuvre de Beckett, lieu par excellence du paradoxe, a provoqué des hoquets de rire chez plus d'un lecteur ou d'un spectateur, lesquels ont alors découvert son extraordinaire tonicité. Notre auteur est, en vérité, maître en humour, que ce dernier soit ou non la politesse du désespoir.… Lire la suite
BOYD WILLIAM (1952-    )

Écrit par :  François GALLIX

avait été classé un peu rapidement dans un genre très britannique, celui des écrivains humoristes mettant en scène un antihéros à qui il arrive une longue suite d'incidents. C’est le cas de Morgan Leafy, premier secrétaire au consulat britannique d'une petite république ouest-africaine postcoloniale fictive, le Kinjanja, dans… Lire la suite
CHARLIE HEBDO

Écrit par :  Yves FRÉMION

À la suite des événements de Mai-68, le monde du dessin de presse subit un changement radical. Le dessin d'humour était jusqu’à lors dominé par des publications familiales, à l'esprit conservateur, auquel, malgré leur talent, les dessinateurs devaient se conformer. Après Mai-68, cet humour va être balayé par la Lire la suite
CHOLEM-ALEIKHEM ou SHOLEM ALEICHEM (1859-1916)

Écrit par :  Isaac POUGATCH

Dans le chapitre "Son humour"  : …  Breugnon) émergent d'une vaste galerie de « petites gens à la petite mentalité » qui font rire sans cesse. On rit des situations absurdes dans lesquelles les met leur condition de parias. On rit aussi du langage spontané, pittoresque, souvent irrésistible que leur prête l'auteur dans ses « romans juifs », nouvelles, comédies, et surtout dans ses… Lire la suite
DEVOS RAYMOND (1922-2006)

Écrit par :  Didier MÉREUZE

Raymond Devos était l'alchimiste du verbe, le magicien des mots, tout à la fois comédien, jongleur, rêveur, funambule, clown poète, maître en calembours, « amuseur » comme il se présentait lui-même. Se jouant des coq-à-l'âne et des paradoxes, il tenait les spectateurs en haleine au fil de monologues imaginaires pour les… Lire la suite
DICKENS CHARLES (1812-1870)

Écrit par :  Sylvère MONOD

Dans le chapitre "L'exubérance juvénile"  : …  ). Pickwick, lancé sous forme de livraisons mensuelles illustrées, fit en quelques mois la conquête de l'Angleterre et la célébrité de l'auteur ; les aventures de M. Pickwick, de ses compagnons et de son valet Sam Weller sont assez décousues, mais rayonnent d'imagination prodigue, de réalisme et surtout d'humour chaleureux… Lire la suite
DORIS PIERRE (1919-2009)

Écrit par :  Universalis

Comédien et humoriste français. De son vrai nom Pierre Tugot, il commence sa carrière dans les années 1950 en se produisant dans des one-man-show où il façonne peu à peu son personnage : son physique rond et rassurant est contredit par un humour acide aux tonalités volontiers funèbres, qui lui vaudront le… Lire la suite
DUBOUT ALBERT (1905-1976)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

Humoriste aussi populaire que timide, Albert Dubout a imposé un style d'humour graphique truculent et grotesque. Né à Marseille en 1905, il est mort à Saint-Avnès, près de Montpellier. Entré très jeune à l'école des beaux-arts de Montpellier, Dubout fait paraître ses premiers dessins dans un journal d'étudiant en 1923,… Lire la suite
EFFEL JEAN (1908-1982)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

Qu'il s'agisse d'éditorial politique ou de considérations sur l'univers, le dessin d'humour de Jean Effel associe la force de ses idées à la poétique d'une expression saluée unanimement : « La poésie, la féerie, une sorte d'émerveillement tout ensemble moqueur et sincère sont les armes préférées de… Lire la suite
LE FESTIN NU, livre de William Burroughs

Écrit par :  Michel FABRE

Dans le chapitre "Un puzzle mental"  : …  Burroughs emprunte à Antonin Artaud sa vision du corps dépecé et possédé par des forces qu’il ne maîtrise pas. L'humour, l'une des grandes forces du roman, ridiculise ce que la culture américaine a de frelaté, de primitif et de pernicieux. Quant à la charge politique du livre, elle trouve son efficacité maximale dans l'art d'un véritable poète… Lire la suite
FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question

Écrit par :  Theodore ZELDIN

Dans le chapitre "L'« esprit »"  : …  nation s'enorgueillit de posséder certaines qualités mystérieuses que les étrangers sont incapables d'apprécier. C'est dans l'humour de chacune que ce mystère trouve son expression la plus insaisissable. L'humour est une complicité que seul un ami peut pénétrer : il sert aussi à découvrir qui sont nos amis. Une croyance assez générale veut que… Lire la suite
FRANÇOIS ANDRÉ (1915-2005)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

Sensible au gag visuel à la manière de Saul Steinberg, André François participe, avec Chaval et Mose, à Manigances (1953), album humoristique sans paroles publié par l'éditeur Robert Delpire. Ses dessins, parus d'abord dans les périodiques anglais Lilliput et PunchLire la suite
GÉBÉ GEORGES BLONDEAUX dit (1929-2004)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

prépare seul l'examen, qu'il réussit. Au fil des treize années passées dans l'entreprise, il se perfectionne. L'année 1955 marque un tournant dans sa vie : il se marie et, sous la signature de Gébé, publie ses premiers dessins d'humour dans La Vie du rail, puis dans le Journal du dimanche, Radar, Paris-Match et Bizarre. Durant ces années… Lire la suite
GOREY EDWARD (1925-2000)

Écrit par :  Universalis

Écrivain, illustrateur et dessinateur américain à l'humour malicieux et à la sensibilité gothique. Dans le monde très noir qui apparaît sous la plume de Gorey, vont des personnages aux yeux en boutons de bottine, aux visages inexpressifs et au maintien très digne (Edwardien), dont les événements stupides et généralement… Lire la suite
GOTLIB MARCEL GOTLIEB dit (1934-2016)

Écrit par :  Yves FRÉMION

Gotlib est le créateur de quelques personnages immortels de bandes dessinées capables d'atteindre successivement plusieurs publics, dont celui des jeunes depuis les années 1960. Son Gai-Luron, dans Pif, donnait déjà le sens de son humour : anglo-saxon, décalé, jouant de l'absurde gentil, qui n'était pourtant pas gentillet… Lire la suite
HALLER BERNARD (1933-2009)

Écrit par :  Universalis

Humoriste suisse. Né à Genève, Bernard Haller appartient à une famille riche qui se retrouvera ruinée pendant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir fait ses premiers pas au cabaret Chez Gilles à Lausanne, il « monte » à Paris en 1957. Il se produit notamment à La Vieille Grille, pépinière de jeunes talents. Mais c'est seulement à partir des… Lire la suite
IRONIE

Écrit par :  Marie-Claude LAMBOTTE

Figure de rhétorique et forme de plaisanterie, l'ironie se situe d'emblée dans un champ intentionnel par l'implicite qu'elle renferme et qui détermine sa propre condition d'existence. Si elle consiste communément à faire entendre à l'interlocuteur le contraire de ce qu'énonce l'auteur, elle se démarque de l'… Lire la suite
KIERKEGAARD SØREN (1813-1855)

Écrit par :  Jean BRUN

Dans le chapitre "Les trois « sphères de l'existence »"  : …  et se plonger dans l'indifférence, ou choisir le vouloir par lequel le Bien et le Mal se trouvent posés. L'humour assure la transition de l'éthique à la sphère du religieux. À la différence de l'ironie, il recèle toujours en lui une douleur cachée et une sympathie ; il n'est pas l'expression d'un intellectualisme froid ; il consiste à faire… Lire la suite
LODGE DAVID (1935-    )

Écrit par :  Vanessa GUIGNERY

Dans le chapitre "Un écrivain caméléon"  : …  du Paradis (1991), des questions cruciales sur les conséquences dramatiques, traitées sur un mode comique ou grinçant, des règles édictées par l'Église catholique sur la vie quotidienne de ses personnages (en particulier en matière de contraception et de sexualité). Professeur de littérature britannique moderne à l'université de Birmingham de… Lire la suite
MICHAUX HENRI (1899-1984)

Écrit par :  Robert BRECHONPierre ROBIN

Dans le chapitre "Humour et poésie"  : …  à l'état brut, et Michaux, en règle générale, ne la prend pas entièrement au sérieux. Il y a chez lui un refus d'être dupe, un besoin d'observer et de comprendre qui établissent une distance entre lui et ses propres sentiments. Placé dans une situation difficile, il utilise l'humour comme un moyen de prendre du recul et de se protéger. Il ne s'… Lire la suite
MOISAN ROLAND (1907-1987)

Écrit par :  Marc THIVOLET

Alors que le dessin humoristique se caractérise souvent par le morcellement de ses sujets et par des trouvailles issues de l'actualité, Moisan fait du général de Gaulle l'équivalent de ce que fut Louis-Philippe pour Philippon ou Thiers pour André Gill : le symbole de tout un ordre social, économique et politique. C'est la chronique intitulée… Lire la suite
MONOCHROME, peinture

Écrit par :  Denys RIOUT

Dans le chapitre "Des monochromes comiques"  : …  xixe siècle ne fut pas avare. Le plus connu de ces monochromistes pour rire est sans doute Alphonse Allais (1854-1905). En 1883, il exposait sa Première communion de jeunes filles chlorotiques par un temps de neige dans le cadre de l'exposition des Arts incohérents. L'œuvre fut remarquée… Lire la suite
PEYNET RAYMOND (1908-1999)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

En 1927, il est embauché chez Tolmer, une maison d'éditions publicitaires. Parallèlement, il produit quelques dessins d'humour, dont le premier paraît dans The Boulevardier, un mensuel anglais édité à Paris pour les citoyens britanniques. Il collabore ensuite à Ric et Rac, au… Lire la suite
PIRANDELLO LUIGI (1867-1936)

Écrit par :  Gérard GENOT

Dans le chapitre "Le pirandellisme : un faux problème ?"  : …  le théâtre, la force de l'inconscient et la folie, l'absurde. Cette accumulation mêle ce qui est justifié et ce qui ne l'est pas. C'est Pirandello lui-même qui a fait la théorie de ce qu'il a appelé l'humorisme, défini comme le « sentiment du contraire », comme la reconnaissance, à la fois comique et douloureuse, de ce qui devrait être là où l'… Lire la suite
PLANTU (1951-    )

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

Le nom de Plantu est définitivement associé au journal Le Monde, où il révèle, à la une, sa vision non conformiste du politique. Sa vocation ne s'est pourtant pas imposée d'emblée, contrairement à la plupart des autres grands noms de la profession. Le baccalauréat en poche, Jean Plantureux – né le 23 mars 1951 à Paris – passe du… Lire la suite
POIRET JEAN (1926-1992)

Écrit par :  Georges COHEN

Les grands humoristes donnent l'impression de ne rien prendre au sérieux... Tel fut Jean Poiret, acteur, auteur, metteur en scène. Cachant, sous la malice de son regard et de son sourire, une gravité qui n'appartient qu'aux gens sensibles et intelligents, fuyant la prétention comme la peste, Poiret « se contentait » de faire… Lire la suite
RAABE WILHELM (1831-1910)

Écrit par :  Catherine KOENIG

Dans le chapitre "Les distances du récit, du passé et de l'humour"  : …  On a beaucoup parlé de l'humour de Raabe. Mais de quel humour s'agit-il ? Certes pas de celui d'un Wilhelm Busch, auquel lui-même reprochait son extrême méchanceté. Peut-on même appeler humour le symbolisme des noms tels que celui du chien Critique, ou le titre Stopfkuchen (1890), littéralement « gâteau bourratif » ? Cet humour… Lire la suite
RESNAIS ALAIN (1922-2014)

Écrit par :  Jean-Louis LEUTRAT

Dans le chapitre "Le principe d'ironie"  : …  chez Resnais. Deux pôles se dessinent alors entre lesquels oscille toute son œuvre. Gilles Deleuze, à un tout autre sujet, esquisse une polarité humour/ironie : l'ironie suppose un mouvement de la pensée qui remonte de la loi (envisagée dans l'indétermination de son contenu) vers un plus haut principe ; l'humour désigne le mouvement inverse qui… Lire la suite
SAMIVEL PAUL GAYET-TANCRÈDE dit (1907-1992)

Écrit par :  Laura NOESSER

Dessinateur français, peintre, caricaturiste, scénariste, écrivain, Samivel, à qui une exposition a été consacrée (Genève, janv. 1991), est surtout connu par son œuvre d'auteur-illustrateur d'albums pour « petites personnes de cinq à quatre-vingts ans... », selon sa propre expression… Lire la suite
SATIRE

Écrit par :  Roger ZUBER

Dans le chapitre "Indignation et correction"  : …  S'il s'agit d'instruire, il faut donc toucher. L'objectif se double d'une méthode : on cherchera l'amusement, on fera rire. Tous les procédés du comique : mouvement dialogué, monologue grotesque, portrait caricatural, anecdotes intercalées, jeux de mots et quiproquos sont déjà mis en œuvre par Horace, Juvénal et Perse. Ni le Moyen… Lire la suite
SATIRIQUE DESSIN

Écrit par :  Gilbert LASCAULT

Dessin satirique, pamphlet en image, charge, humour graphique, caricature, graphisme contestataire ; des expressions relativement nombreuses et assez imprécises permettent de multiplier les distinctions, les classifications ; de prolonger les disputes sur l'… Lire la suite
SEMPÉ JEAN-JACQUES (1932-    )

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

Observateur taquin des petits travers qui sont nos luxes quotidiens, Jean-Jacques Sempé (né en 1932 à Bordeaux) a su imposer un style graphique à la fois dépouillé et très expressif. Le dessin d'humour au trait lui a certes apporté la célébrité, mais l'aquarelle semble caractériser désormais l'… Lire la suite
SINÉ MAURICE SINET dit (1928-2016)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

emptynull… Lire la suite
STEIG WILLIAM (1907-2003)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

Illustrateur et humoriste américain, William Steig est né en 1907 à Brooklyn. Ses parents, originaires de Galicie, au nord-est de l'Empire austro-hongrois, étaient venus d'Europe en 1903 ; ils encouragent les dispositions artistiques de leurs quatre fils, et William suit les cours de la National Academy of Design à Manhattan. Lorsque son père,… Lire la suite
SURRÉALISME - Histoire

Écrit par :  Ferdinand ALQUIÉPierre DUBRUNQUEZ

Dans le chapitre "L'âge métaphysique (1939-1950)"  : …  du groupe, Breton va mettre sous presse son Anthologie de l'humour noir que le régime de Vichy censurera parce qu'il incarne « la négation de l'esprit de révolution nationale ». Situé entre « l'humour objectif » de Hegel et le « quelque chose de sublime et d'élevé » de Freud, l'humour noir n'était rien d'autre que la… Lire la suite
SWIFT JONATHAN (1667-1745)

Écrit par :  Henri FLUCHÈRE

Dans le chapitre "Le pasteur pamphlétaire"  : …  anglican) réussit à garder le juste milieu. Mais les sarcasmes ne lui sont pas épargnés. L'humour véhément de Swift ne lui fut jamais pardonné par les hommes d'Église (il ne put jamais obtenir un évêché) ni par les zoïles pédants et imposteurs qu'il avait aussi vigoureusement fustigés dans ses digressions. Sa digression sur la folie, section… Lire la suite
TOPOR ROLAND (1938-1997)

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

de la condition de l'individu dans la sauvagerie du monde, Roland Topor introduit un grotesque fantastique qui revisite le registre humoristique traditionnel. L'extravagance débridée des motifs ne s'écarte pourtant jamais de la figure humaine malmenée à plaisir par une réalité absurde. Cet univers, où la cruauté le dispute à la jubilation, trouve… Lire la suite
TWAIN MARK (1835-1910)

Écrit par :  Bernard POLI

Dans le chapitre " Un enfant du Mississippi"  : …  celle d'un compositeur typographe qui fit ses débuts de journaliste dans les colonnes humoristiques de petites feuilles campagnardes. Ressaisi par la passion du fleuve sur les rives duquel il avait passé son enfance, il apprit le métier de pilote et n'abandonna les palais flottants du Mississippi qu'au moment où la guerre de Sécession interrompit… Lire la suite
WEGMAN WILLIAM (1943-    )

Écrit par :  Noël BOURCIER

Sa stature d'amuseur public – qui prétend accéder au sublime en observant des tranches de salami (Cotto, 1970) – lui permet de dynamiter de l'intérieur le monde de l'art dont il critique la prétention. Il veut incarner l'artiste moderne, décomplexé, ironique, conscient de son époque et résolument populaire. Très référentielle et… Lire la suite
WESTLAKE DONALD (1933-2008)

Écrit par :  Claude MESPLÈDE

Village, un lieu célèbre de la « Grosse Pomme » et s'est acquis la réputation d'être un écrivain drôle. De fait, parmi la centaine de titres dont il est l'auteur, y compris sous dix pseudonymes, une majorité s'articule autour d'un comique de situation qui est devenu sa marque de fabrique. Mais Donald Westlake est bien davantage qu'un amuseur et… Lire la suite
WIT, littérature

Écrit par :  Véronique KLAUBER

Les théoriciens de l'humour ne pardonneront jamais au wit sa brillance froide, son air noble et insolent, sa façon de chatouiller l'esprit en mettant hors de combat les émotions. Toutefois, le sourire léger qui accompagne la découverte d'une nouvelle relation entre deux idées (pure witLire la suite

Afficher la liste complète (44 références)

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.