BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ATHÉROSCLÉROSE

L'athérosclérose est une lésion de la couche interne (intima) des artères. Chez l'homme, elle est la cause dominante des obstructions qui touchent les artères de gros et moyen calibre dans la grande circulation – celle qui véhicule le sang depuis le ventricule gauche du cœur vers tous les organes.

Les premières descriptions précises de l'athérosclérose ont été faites durant la seconde moitié du xixe siècle, mais elle n'a été ainsi baptisée qu'en 1904 par l'Allemand Felix Marchand (Atherosklerose). Le mot choisi est précis et précieux car il combine deux racines grecques qui désignent les deux composants primordiaux de la lésion : l'athérome (de athéroma « kyste rempli de matière graisseuse ») et la sclérose (de skléros, « dur »). La lésion élémentaire d'athérosclérose, ou plaque simple, est en effet un épaississement localisé de l'intima artérielle formé d'un amoncellement de tissu fibreux dur (sclérose) enchâssant un centre mou constitué de lipides (athérome ou cœur lipidique de la plaque). En quantité, la sclérose prédomine sur l'athérome dans une proportion d'au moins 3 pour 1.

Les maladies issues de l'athérosclérose résultent d'une ischémie, ou insuffisance d'apport sanguin à l'organe irrigué par l'artère obstruée. La variété des manifestations de l'athérosclérose vient de la diversité de ses localisations. Tous les organes peuvent être atteints par une ischémie d'origine athéroscléreuse, mais les trois cibles principales en sont : le muscle cardiaque (myocarde) par l'obstruction des artères coronaires, le cerveau par l'obstruction des artères cérébrales (artères carotides et vertébrales au niveau du cou, et leurs branches dans le crâne), les membres inférieurs par l'obstruction des ramifications terminales de l'aorte qui leur sont destinées (artères iliaques, fémorales, poplitées, jambières). Se manifestant essentiellement après 40 ans, et avec une fréquence accrue à mesure que l'âge avance, l'athérosclérose est, avec les cancers, une des deux causes premières de maladie et de mort dans les pays occidentaux. Ses causes et ses [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  8 pages…

 

Pour citer cet article

CAPRON, « ATHÉROSCLÉROSE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ATHÉROSCLÉROSE » est également traité dans :

ANTIAGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

Écrit par :  Jacques CAENJean-Luc WAUTIER

Les plaquettes ont un rôle dominant dans la genèse des thromboses artérielles et de l'athérosclérose, en intervenant au moins sur l'altération endothéliale ou sous-endothéliale, la prolifération des cellules musculaires lisses, ce qui a conduit à l'utilisation et à la rationalisation de… Lire la suite
ANTIANGOREUX

Écrit par :  Dominique BIDETJean-Cyr GAIGNAULT

Les médicaments qui appartiennent à plusieurs classes chimiques concourant, par des mécanismes parfois multiples, à s'opposer à la crise d'angor, ou angine de poitrine ou coronarite, sont appelés antiangoreux. La coronarite résulte d'une anoxie brutale et transitoire qui traduit un déséquilibre entre… Lire la suite
ARTÉRIOSCLÉROSE

Écrit par :  E.U.

Maladie artérielle se présentant sous trois formes principales : l'artériosclérose de l'intima ou athérosclérose, dans laquelle des plaques graisseuses (dites d'athérome) se déposent dans la partie la plus interne des vaisseaux sanguins ; l'artériosclérose de Mönckeberg ou sclérose de la média, caractérisée… Lire la suite
CARDIOLOGIE

Écrit par :  Philippe BEAUFILSRobert SLAMA

Dans le chapitre "La coronarographie"  : …  myocarde. En établissant un diagnostic précis des lésions coronaires athéromateuses, la coronarographie ouvrait la voie à la chirurgie coronaire par pontage veineux avant que les pontages « tout artériel » ne se généralisent. Parallèlement, la banalisation de la coronarographie permettait de revisiter notre conception des processus… Lire la suite
CHOLESTÉROL

Écrit par :  Marc PASCAUDJacques ROUFFY

Dans le chapitre "Rôle des lipoprotéines dans l'athérogenèse"  : …  Les lésions initiales du processus athéromateux siègent au niveau de la jonction intimo-médiale des artères de gros et moyen calibre et consistent en une accumulation locale intra et extra-cellulaire de graisses, et particulièrement de cholestérol-ester importé du plasma, associée à une prolifération des cellules musculaires lisses et tardivement… Lire la suite
CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

Écrit par :  Jean-Yves ARTIGOUYves GROSGOGEATPaul PUECH

réparation totale dans la plupart des cas. Le lourd tribut payé par les maladies cardio-vasculaires repose donc essentiellement sur les conséquences de l'athérosclérose des vaisseaux et/ou de l'hypertension artérielle qui aboutissent à l'ischémie, transitoire ou permanente, de tissus mal irrigués, au premier plan desquels figurent le cœur (… Lire la suite
CONNECTIVITES

Écrit par :  Ladislas ROBERT

On désigne par le terme connectivite ou collagénose un ensemble de maladies ou de syndromes qui touchent plus particulièrement certains tissus riches en matrice intercellulaire (tissus conjonctifs). Le terme connectivite évoque un processus inflammatoire (...ite) touchant des tissus… Lire la suite
DÉMENCE

Écrit par :  Raymond ESCOUROLLE E.U.Joël GREGOGNA

Dans le chapitre "Démences artériopathiques"  : …  Les lésions vasculaires athéroscléreuses sont fréquemment associées aux lésions cérébrales dégénératives séniles (démences mixtes), mais leur seule présence peut rendre compte de certains tableaux démentiels. Classiquement, il s'agit de lésions diffuses et l'affaiblissement intellectuel est souvent marqué par des ictus plus ou moins régressifs, des… Lire la suite
DIABÈTE

Écrit par :  Éric RENARD

Dans le chapitre " Complications"  : …  inférieurs, des artères coronaires, des artères à destinée cérébrale s'ajoute à l'athérosclérose accélérée des artères de gros et moyen calibres chez le diabétique. Il en résulte une prévalence accrue de l'artérite des membres inférieurs dans sa forme la plus grave de gangrène ischémique conduisant à l'amputation, de l'… Lire la suite
ÉLASTINE

Écrit par :  William HORNEBECKLadislas ROBERT

Dans le chapitre "Modifications de l'élastine en pathologie"  : …  hydrophobes. Ces interactions pouvant être de nature cumulative, se potentialisent mutuellement et modifient de ce fait considérablement les propriétés dynamiques de la fibre élastique. Ces phénomènes sont responsables de la perte d'élasticité des fibres élastiques au cours de l'athérosclérose… Lire la suite
ÉPIDÉMIOLOGIE

Écrit par :  Catherine DUPUISPierre SALIOU

Dans le chapitre "Pathologies non transmissibles"  : …  Une étude épidémiologique difficile illustre bien la complexité du problème. Elle porte sur l'intervention éventuelle d'un « facteur eau » dans l'étiologie de cette maladie plurifactorielle qu'est l'athérosclérose, qui combine l'athérome (infiltration graisseuse des parois artérielles) et la sclérose vasculaire… Lire la suite
MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

Écrit par :  Jacqueline LABAT-ROBERTLadislas ROBERT

Dans le chapitre "Rôle biologique"  : …  difficilement passer à travers le maillage. D'ailleurs, de nombreux arguments ont été trouvés à l'appui de la thèse selon laquelle, au cours de l'athérogenèse, les dépôts lipidiques dans la couche interne des vaisseaux sanguins (la sous-intima) prennent naissance à la suite de la formation de complexes entre les lipoprotéines légères (LDL)… Lire la suite
MÉDECINE - Médecine préventive

Écrit par :  Maurice CLOAREC

Dans le chapitre "Perspectives"  : …  D'une manière globale, d'après les recommandations du département de la Santé américain et le Consensus européen pour la prévention contre l'athérosclérose et le cancer, on admet que l'on peut réduire la fréquence de ces deux redoutables maladies par des mesures relativement simples… Lire la suite
MÉNOPAUSE

Écrit par :  Pierre KONOPKA

Plusieurs arguments semblent confirmer que la carence estrogénique exerce une influence sur le nombre d'accidents cardio-vasculaires ainsi que sur la gravité des atteintes d'athérosclérose, puisque la femme, avant la ménopause, n'est qu'exceptionnellement victime d'accidents cardio-vasculaires (vingt fois moins que l'homme… Lire la suite
MYOCARDE

Écrit par :  Édouard CORABOEUFDidier GARNIERBernard SWYNGHEDAUW

Dans le chapitre "Ischémie et anoxie"  : …  combine les méfaits de l'anoxie à ceux d'une suppression du drainage cardiaque. D'origine athéroscléreuse habituellement, la plaque d'athérome obturant les vaisseaux du cœur, l'ischémie s'accompagne d'une acidose plus marquée, le lactate ne pouvant être évacué, ce qui va accélérer les dégâts de la membrane externe, par l'entremise des… Lire la suite
NEUROLOGIE

Écrit par :  E.U.Raymond HOUDARTHubert MAMOJean MÉTELLUS

Dans le chapitre "Étiologie vasculaire"  : …  globules sanguins hors des vaisseaux que les accidents de thrombose entraînant une ischémie dans le territoire irrigué par ce vaisseau (cf. AVC [accident vasculaire cérébral]). C'est la cause la plus importante des affections neurologiques en raison de l'extrême fréquence de l'athérosclérose cérébrale… Lire la suite
SANG - Écoulement

Écrit par :  Jean-François STOLTZ

Dans le chapitre " Application de l'hémorhéologie en clinique : les syndromes d'hyperviscosité"  : …  Des modifications rhéologiques complexes ont pu être décrites au cours de maladies considérées comme facteurs de risque de l'athérosclérose. C'est ainsi qu'au cours du diabète, on observe une augmentation de la viscosité sanguine généralement parallèle au taux de fibrinogène, une diminution de la déformabilité érythrocytaire ainsi qu'une… Lire la suite
SANG - Coagulation

Écrit par :  Jacques CAEN E.U.Gérard TOBELEM

Dans le chapitre " physiopathologie"  : …  Lorsque la lésion est d'origine athéroscléreuse, l'agrégat plaquettaire va réaliser à l'intérieur du vaisseau un thrombus obstruant le courant circulatoire ; il arrive que ce thrombus ne soit que partiel : il y a alors un ralentissement du courant circulatoire qui peut être responsable d'une ischémie tissulaire. Parfois, le thrombus entraîne une… Lire la suite
STATINES

Écrit par :  Patrick DURIEZ E.U.Jean-Charles FRUCHART

Dans le chapitre "Le traitement des hypercholestérolémies"  : …  par infarctus du myocarde de plus de 30 p. 100. Elles permettent également de diminuer le nombre des accidents vasculaires cérébraux. Il est probable que l'essentiel des effets bénéfiques des statines passe par la diminution du LDL-cholestérol, dont on sait qu'il s'agit d'un facteur majeur de risque de développement de l'athéroscléroseLire la suite
VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

Écrit par :  Claude ELBAZDidier REINHAREZ

Dans le chapitre "Les artériopathies"  : …  L'athérosclérose, qui constitue de loin la grande pourvoyeuse des maladies vasculaires, se définit ainsi : affection de l'intima des grosses et moyennes artères, caractérisée par la combinaison de deux lésions fondamentales, la plaque d'athérome formée par le dépôt lipidique et l'épaississement fibreux de l'intima. Toutes les artères de l'organisme… Lire la suite
VIEILLISSEMENT

Écrit par :  Claude JEANDELMarc PASCAUD

Dans le chapitre " Incidences pathologiques"  : …  Dans l'appareil circulatoire, l'obturation progressive des vaisseaux par 'athérosclérose et la thrombose est critique lorsqu'elle concerne le cœur (artères coronaires) et le cerveau. Dans le total des décès par crise cardiaque en France chaque année, 60 p. 100 concernent la mort subite par arrêt de la circulation sanguine ou déstructuration du… Lire la suite
VITAMINE E

Écrit par :  Alain MARIÉ

Study), a apporté une démonstration éclatante chez deux mille patients atteints d'athérosclérose coronaire : l'administration de doses importantes de vitamine E (de 270 à 540 mg/j), pendant plus de deux cents jours, réduit de 47 p. 100 la mortalité cardio-vasculaire et de 77 p. 100 le nombre des infarctus non mortels… Lire la suite

Afficher la liste complète (22 références)

  

Voir aussi

ANATOMIE PATHOLOGIQUE    ANÉVRYSMES ou ANÉVRISMES    ANGINE DE POITRINE    ANGIOPLASTIE    AORTE    ARTÈRE CAROTIDE    ARTÈRES CORONAIRES    ARTÉRIOGRAPHIE    ARTÉRITE DES MEMBRES INFÉRIEURS    ATHÉROME    CAILLOT SANGUIN    CATHÉTÉRISME    CELLULES SPUMEUSES    CIRCULATION SANGUINE    CLAUDICATION INTERMITTENTE    DÉBIT SANGUIN    DÉBIT SANGUIN CÉRÉBRAL    EMBOLIE    ENDARTÉRIECTOMIE    FACTEUR DE RISQUE épidémiologie    FACTEURS DE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE    HISTOLOGIE PATHOLOGIQUE    HYPERCHOLESTÉROLÉMIE    HYPERLIPIDÉMIE    INFARCTUS DU MYOCARDE    INSUFFISANCE CORONARIENNE    MÉDECINE PRÉVENTIVE ou PRÉVENTION MÉDICALE    PLAQUE D'ATHÉROME    PLAQUETTES SANGUINES ou THROMBOCYTES    PONTAGE chirurgie    PROTÉASES    SCLÉROSE    SONDE MÉDICO-CHIRURGICALE    STENT    TRAITEMENT THROMBOLYTIQUE    THROMBUS

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.