Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VOLONTÉ DE PUISSANCE

Articles

  • AFFECTIVITÉ

    • Écrit par Marc RICHIR
    • 12 228 mots
    ...limite de l'extinction, comme si le soupçon moderne y avait été poussé à l'extrême. Ce qui est significatif chez Nietzsche, dans sa conception de la «  volonté de puissance », c'est que l'affectivité comme ouverture à l'excès susceptible de la dépasser semble disparaître en s'enfouissant dans le champ...
  • HOMME - La réalité humaine

    • Écrit par Alphonse DE WAELHENS
    • 14 349 mots
    • 6 médias
    ...la fausse science et les faux savants qui l'asservissent. Mais l'homme nouveau, maître de soi, de la vérité et de toutes les valeurs, incarne dans sa volonté de puissance la vie elle-même. Or, ce vouloir-vivre risque de restaurer toutes les équivoques du naturalisme. Car cette vie n'est-elle pas, tout...
  • NIETZSCHE FRIEDRICH

    • Écrit par Jean GRANIER
    • 9 775 mots
    • 1 média
    ...modernité. Mais, plus importante que cette description est l'interprétation que suggère Nietzsche de la décadence en fonction de sa théorie de la volonté de puissance elle-même. La morale, en effet, est la production idéologique du décadent, lequel, à son tour, n'est que le porte-parole d'un certain...
  • NIHILISME

    • Écrit par Jean GRANIER
    • 4 436 mots
    • 2 médias
    ...impuissance à maîtriser le devenir, les contradictions, la douleur inhérents à la réalité véritable. La décadence correspond à l'une des possibilités de la volonté de puissance, qui se manifeste soit comme volonté de vie, soit comme volonté du néant. Or la décadence a submergé les instincts de vie et...
  • SOREL GEORGES (1847-1922)

    • Écrit par Louis SOUBISE
    • 2 246 mots
    ...acte. Lecteur assidu de Nietzsche, même s'il l'a mal assimilé, il confesse ainsi sa source, car la « violence » sorélienne ressemble fort à la «   volonté de puissance » nietzschéenne. Elle est en effet la volonté dont le prolétariat a l'apanage ; elle se manifeste dans cet « acte de guerre...
  • VERTU

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 4 492 mots
    ...deux possibilités « jouir ou ne pas jouir », tout se passe comme si la vertu trouvait une « troisième solution » lui permettant de sortir du conflit. En ce sens – comme affirmation du pouvoir de la conscience de soi par-delà la vie et la mort –, la vertu apparaît bien dans l'impérialisme du désir passionné,...