8 août 2005

Japon. Dissolution de la Chambre basse

La Chambre haute rejette largement le projet de loi relatif à la privatisation de la Poste, pilier des réformes structurelles engagées par le gouvernement, que la Chambre basse avait adopté de justesse en juillet. La réforme, défendue par les milieux économiques, est impopulaire. Elle est destinée à mettre à la disposition du secteur productif les dépôts gérés par la Poste – une des plus importantes institutions financières du monde, soit l'équivalent de 2 550 milliards d'euros. La crise politique reflète l'opposition d'une partie des élus du Parti libéral-démocrate au pouvoir aux méthodes jugées autoritaires du Premier ministre Junichiro Koizumi. Ce dernier dissout la Chambre basse et annonce des élections législatives anticipées pour le 11 septembre.

— Universalis

Événements précédents