8-23 janvier 2008Irak. Regain des violences

 

Le 8, l'armée américaine annonce le lancement dans l'ensemble du pays de l'opération Phantom Phoenix contre les groupes alliés à Al-Qaida et les « autres extrémistes ». Les violences, qui avaient diminué depuis plusieurs mois, et notamment à Bagdad, sont de nouveau en hausse depuis la fin de l'année 2007. Traqués dans la capitale, les insurgés sont également actifs dans les villes des provinces où certains se sont repliés, notamment à Mossoul.

Le 9 est publiée une enquête menée par le gouvernement et l'Organisation mondiale pour la santé sur la mortalité en Irak depuis le début de l'intervention américaine. Celle-ci ramène à cent cinquante et un mille le nombre de morts violentes survenues entre mars 2003 et juin 2006. En octobre 2006, l'hebdomadaire médical britannique The Lancet avait évalué ce chiffre à plus de six cent mille morts.

Le 12, le Parlement adopte le projet de la loi dite de « débaasification ». Le texte bannit toute référence au baasisme, tout en permettant aux anciens membres subalternes du parti Baas au pouvoir sous le régime de Saddam Hussein, pour la plupart sunnites, de réintégrer la vie publique, c'est-à-dire l'administration et l'armée. Il crée aussi des tribunaux spéciaux chargés de juger les baasistes coupables de crimes.

Le 21, un attentat-suicide pendant une cérémonie funéraire cause la mort d'au moins dix-sept personnes à Al-Hajaj, ville à majorité sunnite située à 200 kilomètres au nord de Bagdad, théâtre depuis quelques mois d'une série d'attentats à la bombe.

Le 23, l'explosion d'une cache d'armes à Mossoul fait une soixantaine de morts.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-23 janvier 2008 - Irak. Regain des violences », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-23-janvier-2008-regain-des-violences/