2-24 octobre 2007

Royaume-Uni - Irak. Annonce du retrait de la moitié du contingent britannique en 2008

Le 2, le Premier ministre britannique Gordon Brown effectue sa première visite en Irak. Il y annonce qu'un millier des cinq mille cinq cents soldats du Royaume-Uni présents dans le pays auront été rapatriés avant Noël et que la province de Bassorah, la dernière des quatre provinces du Sud encore sous le contrôle des Britanniques, passera sous celui des forces irakiennes dans un délai de deux mois.

Le 8, à la Chambre des Communes, il annonce son intention de réduire à deux mille cinq cents les effectifs du contingent britannique en Irak à partir du printemps de 2008.

Le 22, dans un message audio diffusé par la chaîne qatarie Al-Jazira, le chef d'Al-Qaida Oussama ben Laden appelle les insurgés irakiens « à unifier les rangs pour n'en faire qu'un seul, comme le veut Dieu » et « à ne pas épouser le parti d'hommes, de groupes ou de nations ».

Le 24, le chef de la sécurité du département d'État américain Richard Griffin annonce sa démission. Celle-ci fait suite aux rapports d'enquête, remis à la secrétaire d'État Condoleezza Rice, sur les activités des sociétés privées de sécurité sous contrat avec l'administration, dont la société Blackwater, impliquée en septembre dans une fusillade meurtrière à Bagdad.

— Universalis

Événements précédents