Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

8-15 novembre 2022

France. Accusation de conflit d’intérêts à l’encontre de la ministre Agnès Pannier-Runacher

Le 8, le site d’investigation Disclose révèle que trois des enfants d’Agnès Pannier-Runacher sont actionnaires de la société Arjunem, créée par le père de la ministre de la Transition énergétique afin de leur transmettre un patrimoine. Jean-Michel Runacher est l’ancien dirigeant de Perenco, deuxième producteur français de pétrole brut. Le capital d’Arjunem, apporté par celui-ci, proviendrait de fonds spéculatifs placés dans des paradis fiscaux. L’opposition accuse la ministre de conflit d’intérêts. Son ministère est l’un des principaux acteurs dans la mise en œuvre de la politique qui vise à atteindre la neutralité carbone en 2050.

Le 15, Agnès Pannier-Runacher est déchargée par décret des « actes de toute nature » relatifs au groupe Perenco, ainsi qu’à deux autres sociétés que son père a dirigées. Elle avait déjà été soumise en janvier 2019 à des restrictions sur les dossiers relatifs à Engie en raison du risque de conflit d’intérêts lié aux fonctions occupées par celui qui était alors son mari au sein du groupe énergétique. De son côté, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) estime que la ministre n’a pas manqué à des obligations déclaratives concernant les parts détenues par ses enfants dans Arjunem.

— Universalis

Événements précédents