Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

7-16 novembre 2022

France. Révélations de violences sexuelles dans l’Église catholique

Le 7, lors de l’assemblée plénière de la Conférence des évêques de France qu’il préside, l’archevêque de Reims Éric de Moulins-Beaufort lit une lettre du cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque émérite de Bordeaux, dans laquelle celui-ci avoue s’être « conduit de façon répréhensible avec une jeune fille de quatorze ans » alors qu’il était curé, trente-cinq ans plus tôt. Celui-ci déclare s’être mis à la disposition des justices civile et religieuse. Onze évêques ont été mis en cause dans des dossiers de violences sexuelles en France, pour agression ou non-dénonciation. Éric de Moulins-Beaufort admet des « insuffisances graves et des dysfonctionnements » dans l’application des procédures du droit canonique en ce domaine.

Le 8, le parquet de Marseille annonce l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « agression sexuelle aggravée » à l’encontre de Jean-Pierre Ricard. Éric de Moulins-Beaufort, qui reconnaît avoir été informé des faits dès février, appelle les auteurs d’« actes de ce genre » au sein de l’Église à se faire connaître.

Le 11, le Vatican annonce à son tour l’ouverture d’une enquête sur le cardinal français.

Le 16, l’archevêque émérite de Strasbourg, Jean-Pierre Grallet, reconnaît « des gestes déplacés envers une jeune femme majeure » à la fin des années 1980. Un signalement a été fait à la justice et une enquête canonique est en cours sur ces faits.

— Universalis

Événements précédents