Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

7-31 mai 2006

Irak. Investiture du gouvernement de Nouri Al-Maliki

Le 7, le Parlement de la région autonome du Kurdistan investit à l'unanimité le premier gouvernement kurde « unifié », dirigé par Nechirvan Barzani. Ce gouvernement comprend des membres du Parti démocratique du Kurdistan et de l'Union patriotique du Kurdistan, qui se partageaient jusque-là le contrôle administratif de la région.

Le 9, l'Iran nomme un ambassadeur à Bagdad pour la première fois depuis vingt-six ans. Les deux pays s'étaient affrontés militairement de 1980 à 1988. Le 28, Téhéran ouvrira un consulat à Bassorah.

Le 20, le Parlement investit le gouvernement incomplet présenté par Nouri Al-Maliki, les partis ne s'étant pas mis d'accord sur les noms des ministres de l'Intérieur et de la Défense. Le Premier ministre affiche une position de fermeté, prônant l'utilisation de « la force maximale contre le terrorisme » et affirmant que « seul le gouvernement est autorisé à posséder des armes ».

Le 31, Nouri Al-Maliki instaure l'état d'urgence à Bassorah, théâtre de tensions intercommunautaires, de rivalités politiques et de violences criminelles.

Le 31 également, un bilan humain des violences dans le pays au cours du mois fait état de mille cinquante-cinq morts irakiens, dont neuf cent trente-deux civils. Vingt-six voitures piégées et soixante-cinq bombes artisanales, notamment, ont explosé.

— Universalis

Événements précédents