Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

2-31 janvier 2006

Irak. Résultats des élections législatives

Le 2, le gouvernement publie le bilan humain des violences dans le pays pour 2005: plus de sept mille quatre cents Irakiens ont été tués, dont quelque quatre mille civils, mille sept cents membres des forces de sécurité et autant d'insurgés.

Le 5, plusieurs attentats causent la mort de cent vingt personnes, dont soixante-sept dans un centre de recrutement de l'armée à Ramadi et quarante-quatre dans la ville sainte chiite de Kerbala.

Le 7, l'ingénieur français Bernard Planche, qui avait été enlevé en décembre 2005 à Bagdad, est libéré à l'ouest de la capitale, à la suite d'une opération des forces de la coalition.

Le 7 également, une journaliste américaine du Christian Science Monitor de Boston, Jill Caroll, est enlevée à Bagdad.

Le 9, vingt-huit policiers sont tués à Bagdad dans un double attentat-suicide près du ministère de l'Intérieur.

Le 17, dans une vidéo diffusée par la chaîne qatarie Al-Jazira, les ravisseurs de Jill Caroll menacent de tuer leur otage si les femmes prisonnières en Irak ne sont pas libérées dans les soixante-douze heures.

Le 18, Washington dénonce pour la première fois le soutien d'une haute personnalité syrienne à l'insurrection irakienne et annonce le gel des avoirs aux États-Unis du chef des services secrets syriens, Assef Chawkat, beau-frère du président Bachar Al-Assad.

Le 20, la commission électorale publie les résultats officiels des élections législatives de décembre 2005. La liste chiite de l'Alliance irakienne unifiée arrive en tête avec 41 p. 100 des suffrages et 128 sièges sur 275. Avec 12 députés de moins qu'à l'issue du scrutin de janvier 2005, elle perd la majorité absolue. Également en baisse, la coalition kurde obtient 21,6 p. 100 des voix et 53 élus (— 22). Les sunnites, qui avaient boycotté les précédentes élections, remportent 58 sièges (+ 38) et environ 20 p. 100 des suffrages avec trois listes dont celle du Front irakien de la concorde nationale, qui obtient 15 p. 100 des suffrages et 44 élus. La liste de l'ancien Premier ministre chiite laïc Iyad Allaoui obtient 8 p. 100 des suffrages et 25 députés (— 15). Le taux de participation dépasse 75 p. 100.

Le 26, l'armée américaine libère quatre cent dix-neuf prisonniers, dont 5 femmes.

Le 29, le procès de Saddam Hussein reprend sous la direction d'un nouveau président du Haut Tribunal pénal irakien, le Kurde Raouf Abdel Rahmane, nommé à la suite de la démission de son prédécesseur, le Kurde Rizkar Amine, qui était critiqué pour sa clémence.

Le 31, la presse du Royaume-Uni rend compte de la mort du centième soldat britannique en Irak depuis le début de l'intervention armée dans ce pays, en mars 2003.

— Universalis

Événements précédents