7-22 janvier 1992France. Élection de Laurent Fabius à la tête du P.S.

 

Le 7, Pierre Mauroy annonce sa démission du poste de premier secrétaire du Parti socialiste qu'il occupait depuis mai 1988.

Le 9, le comité directeur du P.S. élit Laurent Fabius, président de l'Assemblée nationale, pour succéder à Pierre Mauroy. Seuls s'abstiennent les partisans de Jean-Pierre Chevènement et de Julien Dray. Laurent Fabius présente aussitôt Michel Rocard comme l'« espoir » des socialistes pour l'élection présidentielle. Le numéro deux du P.S., Gérard Lindeperg, est rocardien.

Le 22, Henri Emmanuelli, député des Landes et trésorier du P.S., est élu à la présidence de l'Assemblée nationale, en remplacement de Laurent Fabius, au second tour par deux cent quatre-vingt-neuf voix contre deux cent vingt-cinq pour Jacques Chaban-Delmas (R.P.R., député de la Gironde), candidat de l'opposition, et trente-deux pour Huguette Bouchardeau (apparentée P.S., député du Doubs), candidate dissidente.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-22 janvier 1992 - France. Élection de Laurent Fabius à la tête du P.S. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-22-janvier-1992-election-de-laurent-fabius-a-la-tete-du-p-s/