19-21 novembre 1991France. 4e sommet de la francophonie à Paris

 

Le 19 s'ouvre à Paris le quatrième sommet francophone auquel participent vingt chefs d'État, quatorze chefs de gouvernement ainsi que seize autres délégations. Si, à la satisfaction générale, les présidents Ratsiraka (Madagascar) et Mobutu (Zaïre) sont absents, le père Aristide, président en exil, représente Haïti. Le sommet s'élargit aux pays d'Europe orientale, où le français est très répandu : la Bulgarie et la Roumanie, dont le président Ion Iliescu signe, le 20, un accord de coopération avec la France. Dans son discours inaugural, François Mitterrand reconnaît aux pays du Sud la liberté de fixer « en toute indépendance » le rythme de leur démocratisation, tandis que Brian Mulroney (Canada) précise que l'aide au développement doit privilégier les États qui travaillent à développer la démocratie.

Le 21, au terme de trois journées de travaux, les participants au sommet se séparent après avoir décidé l'extension à l'Afrique des programmes de la chaîne francophone TV 5. La prochaine réunion est prévue en novembre 1993 à l'île Maurice.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19-21 novembre 1991 - France. 4e sommet de la francophonie à Paris », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-21-novembre-1991-quatrieme-sommet-de-la-francophonie-a-paris/