Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6-29 juillet 2010

Irak. Recrudescence des attentats et transfert aux autorités d'anciens dignitaires du régime

Du 6 au 8, une série d'attentats dirigés contre des pèlerins chiites à Bagdad fait plus de soixante-dix morts.

Le 14, la veille de la remise aux Irakiens du camp Cropper, le dernier centre de détention encore contrôlé par les forces américaines dans le pays, situé près de la capitale, celles-ci transfèrent aux autorités irakiennes vingt-six dignitaires du régime baasiste déjà condamnés par la justice, parmi lesquels l'ancien vice-Premier ministre Tarek Aziz, l'ancien secrétaire de Saddam Hussein Abed Hmoud, l'ancien ministre de l'Intérieur Mohammad Zumam et l'ancien ministre du Pétrole Amr Mohammad Rachid. Tarek Aziz doit faire l'objet d'un nouveau procès.

Le 18, un attentat-suicide perpétré dans une base de l'armée irakienne à l'ouest de Bagdad fait au moins quarante-cinq morts parmi des membres de la milice sunnite Sahwa, alliée des forces gouvernementales dans la lutte contre Al-Qaida.

Le 21, au moins trente personnes sont tuées dans un attentat à la voiture piégée près de la mosquée chiite de Baqouba, au nord de Bagdad.

Le 26, trois attentats à la voiture piégée, dont un vise la chaîne d'information à capitaux saoudiens Al-Arabiya, font au moins vingt-cinq morts dans la ville sainte chiite de Kerbala.

Le 29, une série d'attaques dans le quartier sunnite d'Azamiya, dans le nord de Bagdad, fait au moins seize morts. Le bilan gouvernemental des violences survenues au cours du mois s'établit à cinq cent trente-cinq morts, dont trois cent quatre-vingt-seize civils. Il s'agit du mois le plus meurtrier dans le pays depuis mai 2008.

— Universalis

Événements précédents

  • 10 mai 2010 Irak. Série d'attentats meurtriers

    Alors qu'aucun gouvernement n'est encore formé, deux mois après les élections législatives, et que les troupes américaines ont entamé leur retrait, une soixantaine d'attaques terroristes menées dans une dizaine de villes majoritairement chiites se soldent par la mort d'au moins cent dix-neuf personnes....

  • 3-23 avril 2010 Irak. Mort des deux principaux dirigeants d'Al-Qaida en Irak

    Le 3, un groupe djihadiste exécute vingt-cinq habitants du village de Hour Rajab, dans la banlieue sud de Bagdad. La plupart des victimes étaient policiers ou appartenaient à des « comités du réveil », mis sur pied par le gouvernement pour lutter contre les rebelles islamistes.

    Le 4, trois attentats-suicides...

  • 7-26 mars 2010 Irak. Élections législatives

    Le 7 se déroulent les secondes élections législatives organisées dans le pays depuis la chute de Saddam Hussein en avril 2003. De nombreux actes de violence meurtriers ont précédé le scrutin durant lequel un « couvre-feu » est instauré par l'État islamique en Irak, la branche locale d'Al-Qaida, afin...

  • 14 janvier-3 février 2010 Irak. Constitution de la liste des candidats aux législatives sur fond de violences

    Le 14, la commission nationale électorale entérine la liste des candidats aux élections législatives prévues en mars, établie par le Comité suprême pour l'intégrité et la justice. Cinq cent onze candidats, en majorité sunnites, sont écartés en raison de leur proximité avec le Bass, l'ancien parti unique...

  • 6-30 décembre 2009 Irak. Adoption de la loi électorale sur fond de violences

    Le 6, le Parlement irakien adopte à la quasi-unanimité le texte définitif de la loi électorale, qui ouvre la voie à la tenue des prochaines élections générales – les deuxièmes depuis la chute de Saddam Hussein – prévues le 27 février 2010. Repoussé plus d'une dizaine de fois, le vote de la loi intervient...

  • 25 octobre 2009 Irak. Double attentat meurtrier à Bagdad

    Un double attentat à la voiture piégée contre des bâtiments officiels – le ministère de la Justice, celui des Municipalités et le gouvernorat de Bagdad – fait environ cent cinquante morts et cinq cents blessés. La violence de cet attentat, attribué à Al-Qaida, remet en cause la capacité de l'armée irakienne...

  • 7-24 août 2009 Irak. Vague d'attentats meurtriers

    Le 7, un attentat à la voiture piégée fait trente-huit morts et cent quarante blessés devant une mosquée chiite près de Mossoul, dans le nord du pays.

    Le 7 également, à Bagdad, plusieurs attentats visant des pèlerins chiites font douze morts et près d'une soixantaine de blessés. Ces actions visant...

  • 25 juillet 2009 Irak. Élections présidentielle et législatives au Kurdistan

    À l'issue du scrutin présidentiel dans la région autonome irakienne du Kurdistan, le président sortant de la province Massoud Barzani est réélu avec 69,6 p. 100 des suffrages. La liste Kurdistania – regroupant les deux partis qui dominent la vie politique kurde depuis des décennies, le Parti démocratique...

  • 10-30 juin 2009 Irak - États-Unis. Attentats meurtriers avant le retrait des troupes américaines des villes irakiennes

    Le 10, un attentat à la voiture piégée sur un marché de Batha, dans le sud de l'Irak, fait dix-neuf morts et soixante-dix blessés. Cet attentat intervient à trois semaines du retrait des troupes américaines des villes d'Irak qui avait été un des thèmes de la campagne électorale de Barack Obama....

  • 6-29 avril 2009 Irak. Recrudescence d'attentats meurtriers

    Le 6, sept attaques coordonnées à la voiture piégée font trente-sept morts et cent quarante blessés sur plusieurs marchés de Bagdad.

    Le 7, le président américain Barack Obama effectue une visite surprise à Bagdad où il s'entretient avec l'état-major américain, le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki...