5 juillet 2009Mexique. Victoire du P.R.I. aux élections législatives, régionales et municipales partielles

 

La formation du président Felipe Calderón, le Parti de l'action nationale (P.A.N.), subit une écrasante défaite à l'issue des élections législatives à mi-mandat, obtenant seulement 143 sièges sur 500, contre 237 pour le Parti révolutionnaire institutionnel (P.R.I.). Le taux de participation est de 48,6 p. 100. Dans l'opposition depuis 2000, après avoir été à la tête du Mexique durant soixante et onze ans, le P.R.I. redevient la première force politique à la chambre basse du Congrès. Ce vote-sanction contre le gouvernement intervient sur fond de crise économique, de grippe A, de forte criminalité, de guerre contre les cartels de la drogue et de querelles intestines au sein de l'opposition de gauche. Le P.R.I. remporte également des municipalités importantes, comme Guadalajara, deuxième ville du pays, qui était gouvernée par le P.A.N., et le gouvernement d'États industrialisés et puissants (Nuevo León, Queretaro).

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5 juillet 2009 - Mexique. Victoire du P.R.I. aux élections législatives, régionales et municipales partielles », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-juillet-2009-victoire-du-p-r-i-aux-elections-legislatives-regionales-et-municipales-partielles/