Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3-18 mai 2000

Tunisie. Fin de la grève de la faim de Taoufik Ben Brik

Le 3, alors que la situation du journaliste tunisien Taoufik Ben Brik, en grève de la faim depuis avril pour protester contre la répression dont lui et ses proches font l'objet, suscite une large mobilisation en France, le ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, se prononce fermement en faveur d'une « évolution politique » du régime du président Zine El Abidine Ben Ali.

Le même jour, un tribunal de Tunis condamne le frère de Taoufik Ben Brik, Jalal, à trois mois de prison pour agression contre des agents de sécurité.

Le 4, Taoufik Ben Brik arrive à Paris où il entend poursuivre son mouvement.

Le 15, Taoufik Ben Brik arrête sa grève de la faim après avoir obtenu l'assurance de la libération provisoire de son frère dont la peine sera fortement diminuée en appel, le 18.

— Universalis

Événements précédents