Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

28 février 1996

Tunisie. Lourde condamnation de Mohamed Moada, chef de l'opposition

Le tribunal criminel de Tunis condamne Mohamed Moada, président du Mouvement des démocrates socialistes (M.D.S.), principal parti de l'opposition légale, à des peines cumulées de onze ans de prison pour atteinte à la sécurité extérieure de l'État. Le 2, il avait déjà été condamné à un an de prison et à une forte amende pour infraction à la législation sur les changes. Connu pour ses positions prolibyennes, Mohamed Moada avait été arrêté en octobre 1995, en raison de relations « secrètes et compromettantes » avec un « pays étranger », après que le M.D.S. eut adressé au président Zine el-Abidine ben Ali un mémorandum qui dénonçait la dérive « autoritaire » du régime et l'extension de la « corruption ».

— Universalis

Événements précédents