28 avril 2006

Corée du Sud. Arrestation du président de Hyundai

La police arrête le président de Hyundai Motor, premier constructeur automobile du pays, Chung Mong-koo, qui est accusé de détournements de fonds et d'abus de pouvoir. Il aurait constitué une caisse noire de l'équivalent de 112 millions d'euros, destinée à verser des pots-de-vin. Chung Mong-koo est le deuxième homme d'affaires de ce rang à être arrêté pour corruption, après le fondateur du groupe Daewoo Kim Woo-choong, en juin 2005. Lee Kun-hee, président de Samsung – le premier des groupes coréens – est, quant à lui, soupçonné d'avoir permis à son fils, en 1996, de s'assurer le contrôle du capital du groupe à un prix très bas.

— Universalis

Événements précédents