28 août 2008

France. Annonce du mode de financement du futur revenu de solidarité active

Le président Nicolas Sarkozy présente le mode de financement du futur revenu de solidarité active (R.S.A.), dont le coût annuel est de 1,5 milliard d'euros. Remplaçant le revenu minimal d'insertion (R.M.I.) et l'allocation de parent isolé (A.P.I.), le R.S.A. est destiné à favoriser la reprise d'un emploi sans perte de revenu. Il doit bénéficier à 3,7 millions de foyers. Alors que la rumeur avait couru d'une réduction de la prime pour l'emploi pour financer le R.S.A., le chef de l'État annonce une augmentation de 1,1 p. 100 de la taxe de 2 p. 100 sur les revenus du capital: assurances-vie, revenus fonciers et des valeurs mobilières, et livrets bancaires sont concernés. « Je veux la rupture avec ce conformisme intellectuel qui nous oblige à penser que l'économie et le social sont antinomiques », déclare-t-il. Cette annonce d'un alourdissement de la pression fiscale suscite des réactions de la part du patronat et au sein de la majorité.

— Universalis

Événements précédents