Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

26-28 décembre 1994

France. Assassinat de l'ancien président du club de football de Bastia

Le 26, Jean-François Filippi, président du club de football de Bastia au moment de la catastrophe du stade de Furiani, en mai 1992, est assassiné à Lucciana (Haute-Corse), ville dont il était le maire. Le procès du drame de Furiani, qui doit s'ouvrir devant le tribunal correctionnel de Bastia le 4 janvier 1995 et dont Jean-François Filippi était l'un des accusés, est maintenu. Jean-François Filippi avait déjà été la cible d'attentats, avant et depuis l'accident de Furiani.

Le 28, un militant nationaliste, Franck Muzzi, est assassiné à Bastia. Devenu partisan d'un « nationalisme d'ouverture », il était en désaccord avec le F.L.N.C. qu'il accusait d'être « à la solde d'intérêts particuliers ». Il est la trente-neuvième victime de mort violente dans l'île en 1994.

— Universalis

Événements précédents