25 octobre - 4 novembre 1998Espagne. Élections au Pays basque

 

Le 25, un peu plus d'un mois après l'annonce par l'E.T.A. d'une trêve illimitée se déroulent les élections au Parlement autonome des trois provinces basques, Alava, Biscaye et Guipuzcoa. Le Parti nationaliste basque demeure la première formation représentée, avec 27,9 p. 100 des suffrages. Mais le Parti populaire au pouvoir à Madrid crée la surprise en obtenant 20,1 p. 100 des voix, tout comme la coalition Euskal Herritarrok – version moins radicale de Herri Batasuna, la branche politique de l'E.T.A. – qui recueille 17,9 p. 100 des suffrages. Le Parti socialiste obtient 17,5 p. 100 des voix et un autre parti nationaliste modéré, Eusko Alkartasuna, 8,7 p. 100. La participation atteint le taux sans précédent de 70,7 p. 100. Ce scrutin introduit une bipolarisation des forces politiques basques partagées entre les nationalistes modérés et les partis « espagnols ».

Le 4 novembre, le président du gouvernement, José María Aznar, prenant acte de la consolidation de la trêve instaurée en septembre par l'organisation séparatiste basque, autorise « la recherche [par son gouvernement] de contacts directs avec l'entourage de l'E.T.A. », dans « la transparence ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25 octobre - 4 novembre 1998 - Espagne. Élections au Pays basque », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-octobre-4-novembre-1998-elections-au-pays-basque/