3 mars 1996Espagne. Victoire du Parti populaire aux élections législatives

 

Le Parti populaire (P.P.) de José Maria Aznar remporte les élections législatives, mais moins largement que prévu. Avec 38,85 p. 100 des suffrages et 156 députés (+ 15 par rapport au scrutin de juin 1993), il lui manque 20 élus pour obtenir la majorité absolue. Le Parti socialiste ouvrier espagnol de Felipe González, président du gouvernement depuis décembre 1982, résiste mieux que les sondages ne le laissaient prévoir, avec 37,48 p. 100 des voix et 141 élus (— 18). Izquierda Unida, la coalition de gauche dominée par le Parti communiste, obtient 10,58 p. 100 des suffrages et 21 sièges (+ 3), et Convergence et Union, les nationalistes modérés catalans, 4,61 p. 100 des voix et 16 élus (— 1). Les autres formations représentées conservent leur nombre d'élus. Le Bloc national galicien fait son entrée aux Cortes avec 2 élus. Le taux de participation est de 78,06 p. 100. Le P.P. engage des négociations avec les nationalistes basques et catalans pour tenter de constituer une majorité parlementaire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3 mars 1996 - Espagne. Victoire du Parti populaire aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-mars-1996-victoire-du-parti-populaire-aux-elections-legislatives/