25-28 novembre 2007

France. Émeutes à Villiers-le-Bel après la mort de deux adolescents

Le 25, à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise), deux adolescents circulant sur une mini-moto sont tués dans une collision avec une voiture de police dans un quartier classé en zone urbaine sensible. Un commissaire divisionnaire à Sarcelles, qui tentait de calmer les esprits, après le départ des secours, est agressé et gravement blessé par un groupe de jeunes. Dans les heures qui suivent, la commune est le théâtre de scènes d'émeutes et de pillages au cours desquelles un pompier et une dizaine de policiers sont blessés, des dizaines de voitures brûlées, de nombreux commerces ainsi que deux bureaux de police saccagés. Des tirs d'armes à plombs ou à grenaille atteignent des policiers.

Le 26, dans la soirée, les violences et les dégradations reprennent. Quatre-vingt-neuf policiers sont blessés.

Le 27, le calme revient après le déploiement d'un millier de policiers. Le Premier ministre François Fillon se rend sur place.

Le 28, le président Nicolas Sarkozy, de retour de Chine, se rend au chevet du commissaire blessé. « Ceux qui prennent la responsabilité de tirer sur des fonctionnaires se retrouveront devant la cour d'assises », déclare le chef de l'État. Alors que les circonstances de la collision qui a mis le feu aux poudres demeurent obscures, le parquet ordonne l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour homicides involontaires; une enquête préliminaire pour tentative d'homicide sur deux policiers est également ouverte.

— Universalis

Événements précédents