25-27 janvier 2007

France. Condamnation judiciaire et exclusion de Georges Frêche du Parti socialiste

Le 25, le tribunal correctionnel de Montpellier condamne Georges Frêche, président socialiste de la région Languedoc-Roussillon, à 15 000 euros d'amende pour avoir traité les harkis de « sous-hommes » en février 2006.

Le 27, la commission nationale des conflits du Parti socialiste (P.S.) décide d'exclure Georges Frêche qui, en novembre 2006, avait regretté que l'équipe de France de football compte « neuf Blacks sur onze » joueurs. Georges Frêche avait déjà été suspendu de ses délégations au sein du P.S. en mai 2006, après ses propos sur les harkis.

— Universalis

Événements précédents