2-25 janvier 2009Sri Lanka. Offensive de l'armée contre les séparatistes tamouls

 

Le 2, Kilinochchi, la « capitale » politique des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (L.T.T.E.), dans le nord du pays, tombe aux mains de l'armée sri-lankaise, au terme d'une vaste offensive militaire lancée par le président Mahinda Rajapakse, qui a adopté, depuis son élection en novembre 2005, une ligne dure contre l'insurrection de la minorité tamoule. Cette dernière mène, depuis 1983, une guerre sécessionniste contre la majorité singhalaise au pouvoir, qui a déjà fait plus de soixante-dix mille victimes.

Le 5, l'armée gouvernementale affirme avoir pris le contrôle de l'entrée de la péninsule de Jaffna, autre place forte de la rébellion. Selon Colombo, la stratégie adoptée va permettre de « réunifier le pays » et d'organiser des élections dans les zones libérées du nord du pays.

Le 7, le gouvernement interdit les L.T.T.E, qualifiés de « groupe terroriste ».

Le 9, l'armée s'empare de la passe de l'Éléphant, autre bastion des Tigres tamouls, sur la péninsule de Jaffna.

Le 25, Mullaittivu, dernière ville tenue par les séparatistes – depuis 1996 – et cité portuaire stratégique, tombe aux mains de l'armée. Les L.T.T.E. ne contrôlent plus qu'un espace réduit, dans la jungle, sans ouverture vers l'extérieur.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-25 janvier 2009 - Sri Lanka. Offensive de l'armée contre les séparatistes tamouls », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-25-janvier-2009-offensive-de-l-armee-contre-les-separatistes-tamouls/