21 décembre 1999Sri Lanka. Réélection de la présidente Chandrika Kumaratunga

 

Chandrika Kumaratunga est réélue à la tête de l'État par 51,1 p. 100 des suffrages, soit environ dix points de moins que lors de sa première élection, en novembre 1994. Son principal adversaire, Ramil Wickremesinga, chef du Parti national unifié, qui avait promis l'ouverture de négociations avec la guérilla séparatiste du Front de libération de l'Eelam tamoul (L.T.T.E.), obtient 42,8 p. 100 des voix. Le taux de participation s'élève à 75 p. 100. Le déroulement du scrutin est marqué par des violences et des irrégularités. Chandrika Kumaratunga avait été légèrement blessée, le 18, à Colombo, dans un attentat suicide à la bombe. Élue en 1994 sur un programme prônant le dialogue avec le L.T.T.E., elle s'était convertie, sans résultat, à une politique de répression après l'échec des négociations organisées en 1995.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21 décembre 1999 - Sri Lanka. Réélection de la présidente Chandrika Kumaratunga », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-decembre-1999-reelection-de-la-presidente-chandrika-kumaratunga/