2 avril 2004Sri Lanka. Victoire de la présidente Chandrika Kamaratunga aux élections législatives

 

L'Alliance du peuple uni pour la liberté (U.P.F.A.) de la présidente Chandrika Kamaratunga remporte les élections législatives, avec 105 sièges sur 225. Le Parti national unifié du Premier ministre Ranil Wikremasinghe, qui était en conflit avec la présidente, n'obtient que 82 élus. Chandrika Kamaratunga doit, dans une large mesure, sa victoire au Front de libération du peuple, membre de l'U.P.F.A., qui progresse fortement avec 40 sièges. Or celui-ci est favorable à la renégociation de l'accord de cessez-le-feu, toujours en vigueur, conclu avec les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (L.T.T.E.) par Ranil Wikremasinghe en février 2002. L'Alliance nationale tamoule, vitrine politique du L.T.T.E., obtient 22 sièges; le Parti de l'héritage national, composé de moines bouddhistes, ultranationaliste et hostile à toutes négociations avec le L.T.T.E., en obtient 9. Le taux de participation atteint 75 p. 100. Le L.T.T.E. menace le pouvoir d'une reprise de la lutte armée si sa demande d'autonomie est rejetée.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2 avril 2004 - Sri Lanka. Victoire de la présidente Chandrika Kamaratunga aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-avril-2004-victoire-de-la-presidente-chandrika-kamaratunga-aux-elections-legislatives/