1er-26 septembre 2011Libye. Avancée de la rébellion

 

Le 1er se tient à Paris la Conférence internationale pour le soutien à la Libye, à l'appel du président français Nicolas Sarkozy et du Premier ministre britannique David Cameron, en présence de Mustafa Abdeljalil, président du Conseil national de transition libyen (C.N.T.), et de plus de soixante dirigeants étrangers et responsables d'organisations internationales. Un appel au déblocage des avoirs libyens à l'étranger est lancé.

Le 10, l'ultimatum fixé par le C.N.T. aux derniers bastions kadhafistes, Syrte, sur la côte, Bani Walid, au sud de Tripoli, et Sebha, dans le sud du pays, vient à expiration.

Le 15, les forces du C.N.T., assistées par l'aviation de l'O.T.A.N., lancent une offensive contre Syrte.

Le 15 également, Nicolas Sarkozy et David Cameron se rendent à Tripoli et à Benghazi où ils sont acclamés.

Le 16, l'Assemblée générale des Nations unies décide de remettre le siège de la Libye au C.N.T. De son côté, le Conseil de sécurité adopte la résolution 2009 qui prévoit l'allègement des sanctions et l'envoi en Libye d'une mission d'assistance à la mise en place de nouvelles institutions.

Le 21, les rebelles prennent le contrôle de Sebha.

Le 26, ils pénètrent dans Syrte, mais ils se heurtent à une vive résistance des troupes kadhafistes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-26 septembre 2011 - Libye. Avancée de la rébellion », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-26-septembre-2011-avancee-de-la-rebellion/