3-28 juillet 2011Libye. Reconnaissance de la rébellion et assassinat de son chef militaire

 

Le 3, la Turquie, seul pays musulman de l'O.T.A.N., reconnaît la légitimité du Conseil national de transition (C.N.T.) libyen, organe politique de la rébellion contre le régime du colonel Kadhafi. La veille, le gouvernement turc avait décidé d'appliquer les sanctions adoptées en février par l'O.N.U. à l'encontre des dirigeants libyens. Au début de l'intervention occidentale, en mars, Ankara avait critiqué l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne et les bombardements qui s'étaient ensuivis.

Le 15, réuni à Istanbul, le « groupe de contact » composé des pays occidentaux et arabes engagés militairement en Libye reconnaît à son tour « l'autorité gouvernementale légitime » du C.N.T.

Le 28, le général Abdel Fatah Younès, ancien ministre de l'Intérieur devenu chef militaire de la rébellion, est assassiné à Benghazi, capitale des insurgés, dans des circonstances obscures.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-28 juillet 2011 - Libye. Reconnaissance de la rébellion et assassinat de son chef militaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-28-juillet-2011-reconnaissance-de-la-rebellion-et-assassinat-de-son-chef-militaire/