4-25 avril 2011Libye. Persistance des combats

 

Le 4, alors que les combats entre forces loyalistes et insurgés se poursuivent entre les villes de Brega et d'Ajdabiya, les États-Unis annoncent le retrait de leurs avions de combat engagés dans l'opération militaire menée par la coalition internationale dans le but de protéger les civils.

Le 5, le chef militaire des insurgés, le général Abdel Fatah Younès, accuse l'O.T.A.N. de « laisser mourir » les habitants de Misrata, dans l'ouest du pays, assiégés par les forces kadhafistes.

Le 11, la « feuille de route » présentée par l'Union africaine en vue de mettre un terme au conflit et acceptée par Mu'ammar al-Kadhafi est rejetée par les insurgés, qui font du départ du colonel une condition sine qua non de toute solution politique.

Le 13, le groupe de contact sur la Libye, en charge du volet politique de la résolution de la crise libyenne, réuni au Qatar, prône l'engagement d'un dialogue inter-libyen dans le cadre duquel le départ du colonel Kadhafi devient un objectif à terme et non plus un préalable. La France et le Royaume-Uni insistent toutefois pour que la pression militaire ne se relâche pas.

Le 19, Londres, suivie le lendemain par Paris et Rome, annonce l'envoi d'instructeurs militaires auprès du Conseil national de transition.

Le 23 et les jours suivants, l'O.T.A.N. procède à des frappes aériennes contre le quartier général du colonel Kadhafi à Tripoli.

Le 25, les insurgés de Misrata affirment avoir mis fin au siège imposé à la ville depuis deux mois par les forces loyalistes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-25 avril 2011 - Libye. Persistance des combats », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-25-avril-2011-persistance-des-combats/