14-22 février 2010Suisse – Libye. Poursuite de la tension diplomatique

 

Le 14, la Libye annonce la suspension de la délivrance de visas aux ressortissants des vingt-cinq pays membres de l'espace Schengen. Cette décision fait suite à celle de la Suisse, membre de cet espace, d'interdire l'octroi de visa Schengen à certains hauts dignitaires libyens. Deux hommes d'affaires suisses sont retenus à Tripoli depuis juillet 2008 à la suite de la brève interpellation, à Genève, le même mois, d'Hannibal Kadhafi, fils du chef de l'État libyen, accusé de violences envers ses domestiques.

Le 22, l'un des deux Suisses retenus à Tripoli, Rachid Hamdani, qui avait été blanchi par la justice libyenne des accusations portées contre lui au début du mois, est autorisé à quitter le pays. Condamné à la même date à quatre mois de prison pour « séjour illégal », son compagnon d'infortune, Max Göldi, quitte l'ambassade de Suisse dans la capitale libyenne, où les deux hommes étaient réfugiés, pour se livrer aux autorités.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-22 février 2010 - Suisse – Libye. Poursuite de la tension diplomatique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-22-fevrier-2010-suisse-libye-poursuite-de-la-tension-diplomatique/