1er-25 octobre 1992Israël. Regain de tension dans les territoires occupés et dans le sud du Liban

 

Le 1er, à Gaza, de violents affrontements opposent les forces de l'ordre à de jeunes Palestiniens. Ceux-ci manifestent leur solidarité avec le mouvement de grève de la faim engagé le 27 septembre par le tiers environ des douze mille Palestiniens incarcérés en Israël, qui réclament l'amélioration de leurs conditions de détention.

Le 15, le mouvement s'achève après la satisfaction d'une partie des revendications des détenus. Il a provoqué les plus graves échauffourées survenues depuis de nombreux mois en Cisjordanie et à Gaza, où l'Intifada avait nettement perdu de sa virulence. Le bilan des violences est de deux morts. La tension reste vive dans les territoires occupés après le meurtre, les jours suivants, de deux Israéliens.

Le 25, un soldat israélien est tué en Cisjordanie, et cinq autres dans la « zone de sécurité » contrôlée par Israël dans le sud du Liban. Les attentats sont revendiqués par des intégristes musulmans. Le lendemain, Tsahal mène des actions de représailles contre les positions du Hezbollah au Liban. Alors que le dialogue israélo-syrien progresse à Washington, où les négociations ont repris le 21, les autorités de Jérusalem rejettent la responsabilité des attentats sur l'Iran.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-25 octobre 1992 - Israël. Regain de tension dans les territoires occupés et dans le sud du Liban », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-25-octobre-1992-regain-de-tension-dans-les-territoires-occupes-et-dans-le-sud-du-liban/