24-25 août 1992Israël. Concessions israéliennes lors des négociations de paix au Proche-Orient

 

Le 24 s'ouvre à Washington la sixième session de négociations bilatérales entre Israël, les Palestiniens, la Jordanie, la Syrie et le Liban – la première depuis l'accession des travaillistes au pouvoir à Jérusalem en juin. La délégation israélienne crée la surprise en affirmant pour la première fois que la résolution 242, qui prévoit l'échange de territoires contre la paix, s'applique aux négociations entre Jérusalem et Damas, admettant ainsi la possibilité d'un retrait au moins partiel du plateau du Golan conquis sur la Syrie en 1967 et annexé en 1981.

Le 25, la délégation israélienne réhabilite l'une des dispositions des accords de Camp David de 1978 en présentant aux Palestiniens les conditions de mise en place, en Cisjordanie et à Gaza, pour une période transitoire de cinq ans, d'un régime d'autonomie. Celui-ci doit concerner tous les domaines hormis les affaires étrangères et la sécurité. L'élection du conseil administratif chargé de gérer cette autonomie est proposée pour avril 1993, mais l'élection d'un parlement, demandée par les Palestiniens, n'est pas prévue. Si le climat des négociations – qui se poursuivent – s'améliore, de nombreux désaccords persistent cependant entre les Israéliens et leurs voisins arabes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  24-25 août 1992 - Israël. Concessions israéliennes lors des négociations de paix au Proche-Orient », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/24-25-aout-1992-concessions-israeliennes-lors-des-negociations-de-paix-au-proche-orient/