1er-21 octobre 2011France. Mise au jour d'un réseau de proxénétisme à Lille

 

Le 1er, la police de Courtrai, en Belgique, interpelle un entrepreneur français, surnommé « Dodo la Saumure », propriétaire de bars à hôtesses en Belgique. Le lendemain, il est inculpé de proxénétisme et écroué.

Le 4, la police française procède à l'arrestation du responsable des relations publiques de l'hôtel Carlton de Lille, du directeur de l'établissement et de son propriétaire, dans le cadre d'une instruction judiciaire ouverte en mars pour proxénétisme aggravé en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment. Ceux-ci seront mis en examen pour proxénétisme et écroués les jours suivants.

Le 13, un avocat lillois est mis en examen pour les mêmes motifs.

Le 14, le directeur d'une des filiales du groupe de B.T.P. Eiffage, David Roquet, est à son tour mis en examen et écroué.

Le 14 également, les juges d'instruction annoncent la suspension d'activité du Carlton et de deux autres hôtels appartenant au même propriétaire.

Le 21, le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la sûreté départementale du Nord, est mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux.

Le 21 également, l'homme d'affaires Fabrice Paszkowski et son ancienne compagne sont mis en examen pour proxénétisme. Le premier est écroué. Fabrice Paszkowski, David Roquet, Jean-Christophe Lagarde et un autre policier sont notamment suspectés de s'être rendus à Washington, accompagnés de prostituées, au début de 2011, pour y rencontrer l'ancien directeur général du F.M.I. Dominique Strauss-Kahn.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-21 octobre 2011 - France. Mise au jour d'un réseau de proxénétisme à Lille », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-21-octobre-2011-mise-au-jour-d-un-reseau-de-proxenetisme-a-lille/