15 septembre 2011

France. Annulation de la condamnation de Brice Hortefeux pour injure raciale

La cour d'appel de Paris infirme le jugement rendu en juin 2010 à l'encontre de Brice Hortefeux, alors ministre de l'Intérieur. Celui-ci avait été condamné à une amende et à des dommages et intérêts pour injure à caractère racial en raison des propos tenus en septembre 2009 lors des universités d'été des jeunes U.M.P. au sujet d'un militant arabe: « Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. » La cour confirme que le propos est « outrageant et méprisant à l'égard de l'ensemble du groupe formé par les personnes d'origine arabe » et donc « punissable », mais elle relève que le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples n'avait pas la qualité pour porter plainte pour injure raciale.

— Universalis

Événements précédents