1er-12 juillet 2012

Mexique. Élection contestée d'Enrique Peña Nieto à la présidence

Le 1er, le candidat du Parti révolutionnaire institutionnel (P.R.I., centre) Enrique Peña Nieto, ancien gouverneur de l'État de Mexico, remporte l'élection présidentielle, avec 38,2 p. 100 des suffrages. Il devance l'ancien maire de Mexico Andrés Manuel López Obrador, dit Amlo, candidat du Parti de la révolution démocratique (P.R.D., gauche), qui obtient 31,6 p. 100 des voix. Josefina Vázquez Mota, candidate du Parti d'action nationale (P.A.N., droite) – la formation du président sortant Felipe Calderón –, recueille 25,4 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 63,1 p. 100. À l'issue des élections législatives qui se déroulent le même jour, la coalition formée du P.R.I. et du Parti vert écologiste du Mexique remporte 241 sièges sur 500 à la Chambre des députés, le P.A.N. 147 et le P.R.D. 72. Le P.R.I., qui fut au pouvoir de 1929 à 2000 revient à la tête de l'État.

Le 2, Andrés Manuel López Obrador, battu une première fois en juillet 2006, rejette les résultats du scrutin, accusant le P.R.I. de fraude électorale.

Le 8, l'Institut fédéral électoral confirme la victoire d'Enrique Peña Nieto. Les manifestations contre cette élection se poursuivent dans les grandes villes du Mexique.

Le 12, Andrés Manuel López Obrador dépose un recours en invalidation devant le Tribunal électoral fédéral. Celui-ci sera rejeté le 31 août confirmant ainsi l'élection d'Enrique Peña Nieto à la présidence.

— Universalis

Événements précédents