17 octobre 2001France. Commémoration de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris

 

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë (P.S.), inaugure, sur le pont Saint-Michel, une plaque à la mémoire des « nombreux Algériens tués lors de la sanglante répression de la manifestation pacifique du 17 octobre 1961 ». Organisée par le F.L.N. en vue de dénoncer le couvre-feu auquel les « Français musulmans d'Algérie » étaient soumis dans la capitale depuis le début du mois, la manifestation, qui réunissait des dizaines de milliers de personnes, avait été violemment réprimée sur les ordres du préfet de police, Maurice Papon. Des dizaines de manifestants avaient été tués et leurs corps jetés dans la Seine. La cérémonie est boycottée par les élus municipaux de droite. Dans la soirée, quelque 5 000 personnes, qui manifestent à l'appel de partis, de syndicats de gauche et d'associations de défense des droits de l'homme, réclament une reconnaissance officielle de ce « crime d'État ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17 octobre 2001 - France. Commémoration de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-octobre-2001-commemoration-de-la-manifestation-du-17-octobre-1961-a-paris/