23 septembre - 1er octobre 2001France. Renouvellement partiel du Sénat

 

Le 23 a lieu le renouvellement du tiers des membres du Sénat. La loi de juin 2000 sur la parité hommes-femmes en politique, et la loi de juillet de la même année, qui étend le nombre de sièges de sénateurs à pourvoir au scrutin proportionnel, s'appliquent pour la première fois. La seconde loi prévoit l'application de la représentation proportionnelle aux départements comptant au moins trois sénateurs, contre cinq auparavant. La loi sur la parité est contournée par les différents groupes. À l'issue du scrutin, le nombre des élues passe de 20 à 35, sur un total de 321. Sur les 102 sièges soumis à renouvellement, 60 reviennent à de nouveaux sénateurs. La représentation de la gauche plurielle progresse: le Parti socialiste obtient 29 sièges (+ 7 par rapport aux sortants), sans compter un nouvel élu dissident; le Parti communiste, 8 (+ 4); le Parti radical de gauche conserve ses 2 sièges renouvelables; enfin, les Verts font leur entrée au Palais du Luxembourg avec une élue. À droite, l'Union pour la démocratie française obtient 27 sièges (— 5), le Rassemblement pour la République, 25 (— 5), et Démocratie libérale, 4 (+ 1); les divers droite comptent 5 élus (— 3). L'opposition demeure largement majoritaire au Sénat, avec quelque 200 élus.

Le 1er octobre, les sénateurs réélisent Christian Poncelet (R.P.R.) à la tête de la Chambre haute pour un deuxième mandat de trois ans.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  23 septembre - 1er octobre 2001 - France. Renouvellement partiel du Sénat », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/23-septembre-1er-octobre-2001-renouvellement-partiel-du-senat/