Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

25 septembre 2001

France. Journée d'hommage national aux harkis

Le président Jacques Chirac et le Premier ministre Lionel Jospin participent à une Journée d'hommage national aux harkis. Il s'agit de la première manifestation de ce type en faveur des quelque 200 000 « supplétifs » de l'armée française en Algérie. La plupart d'entre eux, abandonnés sur place lors du retrait des troupes françaises, en 1962, ont été massacrés par le F.L.N.; les autres ont été confinés durant des années, en France, dans des camps offrant des conditions de vie difficiles. Dans l'année, plusieurs plaintes pour crimes contre l'humanité visant la responsabilité de la France dans les massacres de harkis en Algérie, après l'indépendance, ont été déposées devant les tribunaux français. Le chef de l'État estime que la France, « en quittant le sol algérien, n'a pas su [...] empêcher » les massacres et n'a « pas fait [aux harkis rapatriés] la place qui leur était due ». Il déclare que « ce devoir de vérité et de reconnaissance » envers les harkis constitue une « dette d'honneur ». Enfin, il prône des mesures d'intégration en faveur de cette communauté toujours victime de discriminations.

— Universalis

Événements précédents