13 février 2008France. Discours du président Nicolas Sarkozy sur le rôle de la religion et sur la mémoire de la Shoah

 

Lors du dîner annuel organisé par le Conseil représentatif des institutions juives de France, le président Nicolas Sarkozy revient sur sa conception de la religion. En réponse à des inquiétudes concernant la laïcité qu'avaient suscitées ses discours de Rome, en décembre 2007, et de Riyad, en janvier, il déclare que « personne ne veut remettre en cause ce trésor trop précieux qu'est la neutralité de l'État, le respect de toutes les croyances, comme celui de la non-croyance ». Il n'en évoque pas moins « l'immense besoin de spiritualité » né de la fin des idéologies totalitaires et des désillusions de la société de consommation » et souhaite « que nos enfants aient le droit de rencontrer à un moment de leur formation intellectuelle et humaine des religieux engagés qui les ouvrent à la question spirituelle et à la dimension de Dieu ». Il annonce son intention de confier à chaque élève de C.M.2 la mémoire d'un des onze mille enfants juifs français victimes de la Shoah. Cette initiative suscite des critiques de la part d'historiens, de pédagogues et de psychologues, ainsi qu'au sein même de la communauté juive.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13 février 2008 - France. Discours du président Nicolas Sarkozy sur le rôle de la religion et sur la mémoire de la Shoah », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-fevrier-2008-discours-du-president-nicolas-sarkozy-sur-le-role-de-la-religion-et-sur-la-memoire-de-la-shoah/