13-18 juillet 2015

France. Projet d’attentat déjoué

Le 13, trois jeunes hommes soupçonnés de préparer un attentat sont interpellés dans les Bouches-du-Rhône, le Rhône et les Yvelines, et placés en garde à vue. Se disant inspirés par les consignes données par le groupe État islamique d’attaquer la France, ils reconnaissent avoir projeté une action contre le sémaphore militaire du cap Béar à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), entre décembre 2015 et janvier 2016, en vue de filmer la décapitation d’un gradé. Parmi eux se trouve un soldat réformé. Un des principaux instigateurs du projet, qui est mineur, avait été repéré à la fin de 2014 par le dispositif de prévention des départs pour le djihad en raison de son activisme sur les réseaux sociaux et de son souhait exprimé de rejoindre la Syrie.

Le 18, les trois suspects sont mis en examen pour « association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme ayant pour objet la préparation d’un crime d’atteinte aux personnes. »

— Universalis

Événements précédents