Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

11 août 2010

France. Opposition du gouvernement aux centres de consommation supervisés de drogue

Le Premier ministre François Fillon se déclare opposé à la mise en place de centres de consommation supervisés de drogue en France, qu'il estime « ni utile ni souhaitable ». Le 30 juin, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale avait publié un rapport favorable à de tels centres, déjà expérimentés dans huit pays, dont l'Allemagne, la Suisse et l'Espagne. Il indiquait que ceux-ci permettaient la mise en place d'une politique de réduction des risques liés à la drogue. Le 19 juillet, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot s'était déclarée favorable à l'ouverture d'une concertation sur le sujet. L'initiative avait toutefois été dénoncée par plusieurs députés U.M.P., appuyés par le secrétaire général du parti présidentiel, Xavier Bertrand, ainsi que par le président de la mission interministérielle contre la drogue et la toxicomanie, Étienne Apaire.

— Universalis

Événements précédents